Retour

Un candidat conservateur d'Ottawa s'excuse d'avoir retiré des pancartes illégales

Le candidat conservateur dans Kanata-Carleton, Walter Pamic, s'excuse d'avoir retiré des pancartes illégales situées sur le territoire de sa circonscription, dimanche, alors qu'il aurait dû laisser les autorités s'en occuper.

Un résident du secteur de Kanata, Keith Selevich, raconte qu'il promenait son chien, dimanche, vers 17 h, à l'intersection des rues Teron et Beaverbrook, lorsqu'il a vu quelqu'un retirer une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « Have you thought of voting strategiacally ? [Avez-vous pensé à voter de façon stratégique?] » et la remplacer par une pancarte du Parti conservateur.

Capturant des images de la scène avec son téléphone, M. Selevich a ensuite réalisé qu'il s'agissait du candidat conservateur de la circonscription, Walter Pamic.

Dans une déclaration rendue publique lundi après-midi, M. Pamic a raconté qu'il avait décidé de retirer les pancartes puisqu'elles violaient la Loi électorale du Canada. Toutefois, après avoir discuté de la question avec un agent chargé de faire appliquer le règlement, il a appris qu'il n'aurait pas dû les retirer, mais plutôt en avertir les autorités.

Élections Canada prévoit que les pancartes installées par de tierces parties (qui n'appartiennent pas à des partis politiques) doivent dévoiler le nom du groupe qui les a produites, sans quoi une plainte peut être déposée.

Les pancartes en question ne précisaient pas le nom du groupe qui les a commanditées.

Les groupes Kanata-Carleton Strategic Voting et Votons ensemble affirment que ces affiches ne sont pas les leurs.

Les règles sur les affiches électorales d'Élections Canada prévoient qu'il est illégal pour quiconque d'enlever des pancartes électorales, à moins qu'il ne s'agisse d'une autorité publique, comme une Municipalité ou une province, qui le ferait pour des raisons de sécurité publique.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires