Retour

Un centre d'injection supervisée dans le quartier Côte-de-Sable?

Le Centre de santé communautaire Côte-de-Sable, à Ottawa, aimerait accueillir un centre d'injection supervisée, dans ses locaux du 221, rue Nelson. Tous les lundis soirs du mois d'avril, le centre consultera les gens du quartier à ce sujet.

Un texte de Marie-Lou St-Onge

La direction désire offrir un lieu sécuritaire aux toxicomanes du secteur et ainsi réduire le nombre de surdoses, ainsi que la quantité de seringues souillées dans les lieux publics.

La Ville d'Ottawa possède déjà environ 76 boîtes-dépôt pour aiguilles sur son territoire, mais elle n'offre pas de service d'injection supervisée.

Encore de l'opposition

Le maire d'Ottawa, Jim Watson a toujours laissé entendre que l'option de ces lieux, comme Insite à Vancouver, n'est pas l'approche qu'il préconise.

Même son cloche au Service de police d'Ottawa (SPO). Le chef Charles Bordeleau craint qu'un centre d'injection supervisée fasse augmenter la criminalité dans le secteur.

Cette vision n'est cependant pas partagée par la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne.

Cette dernière disait récemment que ce genre de stratégie permettait de sauver des vies, en plus de rendre les communautés plus sécuritaires.

Elle avait cependant refusé de prendre position dans le dossier des demandes de centres d'injection supervisée, expliquant que la décision revient aux Municipalités et aux autorités de la santé.

Pour obtenir l'autorisation

Rappelons qu'en 2015, les critères pour ouvrir un centre d'injection supervisée au pays ont été resserrés.

Par exemple, les changements à la Loi sur le respect des collectivités forcent un groupe, qui désire ouvrir un centre, à fournir des preuves scientifiques et médicales du bien-fondé d'un tel service.

Ce groupe doit aussi consulter le voisinage, les services de police, les conseillers municipaux, la santé publique, etc. Ultimement, c'est Santé Canada qui autorise une exemption à la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Plus d'articles

Commentaires