Retour

Un changement de réglementation sur les chiens pitbulls réclamé à Ottawa

Au moment où Gatineau songe à resserrer son règlement sur les chiens dangereux, de l'autre côté de la rivière des Outaouais, le débat se poursuit. Des citoyens d'Ottawa souhaitent voir les lois ontariennes assouplies.

Le groupe de citoyens d'Ottawa contre la législation spécifique de la race (Ottawa Citizens against Breed Specific Legislation) souhaite voir des changements en Ontario et à Montréal, où des lois ont déjà été créées.

Ils se sont rassemblés dimanche au parc à chiens de l'île Lemieux d'Ottawa.

Les propriétaires veulent démontrer que leur animal n'est pas dangereux et qu'ils n'ont pas besoin d'être encadrés par des lois.

Pour plusieurs maîtres de chiens pitbulls, l'éducation des propriétaires est cruciale.

« J'ai trouvé que son entraînement, c'est plutôt mon entraînement », explique Lissa Constantine, une propriétaire de chien pitbull. « Parce que ce n'est pas les chiens qu'il faut qu'on entraîne, mais plutôt nous autres, comment aider les chiens à se comporter dans la société. »

Le combat n'est pas gagné, rappelle le groupe de citoyens.

Les propriétaires d'Ottawa veulent abolir la loi qui interdit les pitbulls depuis 2005 en Ontario, et ceux de Gatineau veulent empêcher la ville d'en adopter une.

« Je vais continuer de tenir des événements comme ceux-là pour montrer que tous les chiens sont égaux. Je vais continuer la bataille avec la famille à Montréal. », soutient Alix Packard, qui a fondé le groupe de citoyens d'Ottawa contre la législation spécifique de la race.

La Ville de Gatineau doit débattre de la question le mois prochain

Selon un reportage d'Émilie Tremblay

Plus d'articles