Retour

Un chirurgien de Gatineau blâmé par le Collège des médecins

Le conseil de discipline du Collège des médecins du Québec a blâmé le chirurgien Jody North Bothwell dans une décision rendue jeudi. Sa sanction reste encore à déterminer.

Le médecin est reconnu coupable d'avoir manqué « à son obligation d'exercer sa profession selon les normes médicales actuelles les plus élevées possible ».

La plainte a été déposée à la suite d'une chirurgie par laparoscopie pratiquée par Jody North Bothwell à l'Hôpital de Gatineau, en janvier 2012.

Le Conseil des médecins a conclu que la chirurgie avait été « faite selon les règles de l'art », mais que le suivi postopératoire n'avait pas été adéquat.

Une opération qui tourne mal

Après son réveil, l'état de santé du patient de Dr Bothwell s'est détérioré. Quelques heures passent avant qu'il soit transféré à l'unité des soins intensifs, où il ne prend pas du mieux. Trois jours plus tard, on l'emmène à l'Hôpital de Hull, où il est opéré à nouveau.

Au final, le patient passera 224 jours, soit plus de sept mois, à l'Hôpital de Hull.

Dans sa décision, le conseil de discipline a souligné que la détérioration de l'état du patient avait été « continuelle après la chirurgie » et que le médecin n'avait pas élaboré « son diagnostic avec la plus grande attention ».

En plus d'être blâmé par le Collège des médecins du Québec, le chirurgien a été poursuivi au civil par son patient, qui l'accuse de négligence.

Le conseil de discipline doit maintenant tenir des audiences pour déterminer la sanction qui sera imposée au chirurgien.

Selon les informations figurant dans la décision du Collège des médecins, Dr Bothwell est médecin depuis 1993. C'est en 2004 qu'il s'établit à Gatineau et commence à travailler à l'Hôpital de Gatineau. De 2010 à 2014, il a pratiqué 82 chirurgies abdominales par laparoscopie.

Un second blâme en carrière

En 2003, le Collège des médecins et chirurgiens de l'Ontario suspendait provisoirement la licence du Dr Bothwell, après l'avoir reconnu coupable d'inconduite professionnelle.

Le chirurgien avait eu des rapports sexuels avec une de ses patientes à deux reprises dans son bureau, alors qu'il pratiquait à Sault-Sainte-Marie, une municipalité de la région des Grands Lacs.

Il avait admis sa culpabilité et avait été condamné à payer une amende de 2500 $.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine