Retour

Un comité approuve le couloir réservé aux autobus sur le chemin Baseline

Un corridor réservé aux autobus sera aménagé en plein milieu du chemin Baseline, à Ottawa. Le Comité des transports de la Ville a approuvé, mercredi, la conception de ce projet, qui devrait être fonctionnel en 2022.

Le couloir de transport en commun rapide par autobus (TCRA) permettra aux usagers de se déplacer entre les stations Bayshore, dans l'ouest, et Heron, dans l'est, sans avoir à traverser le centre-ville.

Bon nombre de citoyens ont exprimé leurs craintes pour la sécurité des aînés. Ils ont affirmé que ces derniers devront traverser la rue pour rejoindre les voies rapides situées au milieu et parcourir une plus grande distance parce que les arrêts d'autobus seront plus espacés qu'en ce moment.

« Entre [le centre commercial] Billings Bridge et [la station] Baseline, on va passer de 40 arrêts à 20. Ça veut dire que les gens vont marcher parfois deux fois plus loin pour rejoindre un autobus », a déploré en anglais Marjorie Shaver-Jones, présidente de l’Association communautaire Copeland Park, qui représente des citoyens du secteur visé par le projet. « Pour notre communauté, constituée de beaucoup d'aînés, c'est un inconvénient majeur. »

Marcher le double de la distance dans des conditions neigeuses, glacées, bouetteuses, ça peut être terrible.

Marjorie Shaver-Jones, présidente de l’Association communautaire Copeland Park

Une pétition présentant certaines demandes de révision du projet avait récolté plus de 700 signatures au début du mois de janvier, selon Mme Shaver-Jones. Le projet approuvé mercredi serait toutefois essentiellement le même.

La Ville d'Ottawa reconnaît que les arrêts d'autobus seront moins nombreux, mais affirme que c'est ce qui contribuera à rendre le transport collectif plus rapide. « C'est une pièce fondamentale du projet. C'est ce qui, en effet, le rend rapide », a expliqué le président du Comité des transports, Keith Egli.

Atténuer les inconvénients

M. Egli a assuré que la Ville d'Ottawa ferait de son mieux pour atténuer les effets négatifs de cette diminution du nombre d'arrêts, notamment en prévoyant plus de bancs entre les arrêts et un meilleur déneigement.

Le projet était plus que nécessaire, selon le Comité des transports, étant donné l'augmentation du nombre d'usagers sur cette artère importante et le ralentissement de service causé par la congestion routière.

Le conseil municipal d'Ottawa doit donner son approbation finale la semaine prochaine. La Ville espère une participation financière des autres ordres de gouvernement pour mener à terme ce projet.

Notons que la municipalité doit aussi exproprier une quinzaine de propriétés qui se trouvent sur le trajet du corridor, qui s'étalera sur 14 km.

Avec les informations du journaliste Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine