Retour

Un conflit entre la mairesse et des motoneigistes dégénère à Pontiac

Un quiproquo entre la Municipalité de Pontiac et le club de motoneigistes de l'endroit a dégénéré. Le club a fait part de sa crainte de perdre l'accès à un sentier sur les réseaux sociaux, ce qui a suscité de vives réactions, parfois haineuses, à l'égard de la mairesse Joanne Labadie. Cette dernière a demandé une présence policière lors du prochain conseil municipal.

Le chemin du lac Curley est abandonné. La Commission de la capitale nationale (CCN) veut le récupérer pour éventuellement le fermer, ce qui bloquerait l'accès aux motoneigistes. Situé à proximité du lac La Pêche, le chemin Curley est une voie « très importante » pour les motoneigistes, reconnaît la mairesse.

C'est pourquoi elle affirme se battre afin que le chemin demeure ouvert, du moins pour le moment.

Or, une discussion sur la page Facebook du groupe de l'Association des motoneigistes de Pontiac, qui militait pour le maintien de l'accès au chemin en hiver, s'est envenimée à un point tel que la mairesse dit craindre pour sa sécurité. Des commentaires désobligeants et des insultes ont notamment été dirigés vers elle.

« C'était comme un call to arms [appel aux armes] avec des commentaires négatifs contre [moi] », se rappelle la mairesse Labadie.

« Je savais que les personnes qui ont fait ces commentaires-là n'avaient pas toutes les informations », a-t-elle poursuivi.

Elle déplore le fait que les personnes ne l'ont pas contactée avant de faire ces commentaires afin d'avoir l'heure juste sur la situation entourant le chemin Curley.

Cette publication a depuis été retirée.

De son côté, le président de l'Association des motoneigistes de Pontiac, Alain Goulet, reconnaît que les commentaires sont allés trop loin. Il affirme que l'Association commentera la situation lors de la prochaine séance du conseil municipal, mardi.

Le chemin Curley va fermer... Éventuellement

Joanne Labadie a d'ailleurs eu la confirmation de l'ouverture du chemin pour les motoneigistes la saison prochaine, lettre à l'appui.

La mairesse sait toutefois que le chemin est éventuellement appelé à fermer. Elle indique que plusieurs correspondances entre la Municipalité de Pontiac et la CCN en font état, et ce, depuis au moins une trentaine d'années. Aucune date précise de fermeture n'a été établie.

Alain Goulet croit que la région deviendra une sorte de cul-de-sac qui aura un impact négatif sur le tourisme hivernal. « Ça fait un gros coup au réseau de sentiers dans la Municipalité de Pontiac », a-t-il dit.

Un projet de sentier récréotouristique dans un secteur plus à l'est de la municipalité, qui serait lui aussi accessible aux motoneigistes, doit remplacer le sentier actuel.

Justement, un vote sur l'ouverture des négociations avec la CCN en lien avec ce nouveau sentier se tiendra à la prochaine séance du conseil municipal, à laquelle les motoneigistes ont dit vouloir participer en grand nombre.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles