Retour

Un conseiller veut un développement immobilier cohérent dans l’est de Gatineau

Le conseiller du district du Carrefour-de-l'Hôpital, Gilles Carpentier, a présenté des objections, mardi, à la mise en branle d'un nouveau projet immobilier qui prévoit la construction de 281 logements près du chemin Lépine, dans le secteur de Buckingham.

M. Carpentier a précisé qu'il n'était pas contre le projet, mais il s'est opposé à ce que ce dernier aille de l'avant à cause d'une problématique liée à l'offre de transport en commun.

En effet, selon le président du conseil d'administration de la Société de transport de l'Outaouais (STO), le transporteur public de Gatineau n'a pas les moyens de répondre à cette pression démographique supplémentaire.

Pour appuyer ses dires, il s'est référé au fait que sept associations de l'ouest de Gatineau ont demandé un moratoire sur les nouveaux ensembles résidentiels dans le secteur d'Aylmer, tant que le service de transport n'aura pas été amélioré.

Ces citoyens déplorent que les infrastructures en matière de transport « n'aient pas suivi le rythme de croissance fulgurant de la population ».

Le conseiller du district de Buckingham, Martin Lajeunesse, n'a pas manqué de répondre à son collègue à la table du conseil.

« On ne peut pas empêcher le développement dans l'Est, parce que la STO n'est pas prête », s'est-il insurgé.

Gilles Carpentier lui a rétorqué qu'il espérait que son collègue allait dans ce cas appuyer une augmentation du budget de la STO.

Le conseiller du district de Touraine, Denis Tassé, a pour sa part soutenu que les frais de croissance, qui sont défendus par le maire Maxime Pedneaud-Jobin, pourraient aider à développer et financer les services de transport en commun.

Avec des informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine