Retour

Un couple de Toronto se dit victime du docteur Norman Barwin

Un couple de lesbiennes de Toronto qui ont eu un enfant avec l'aide d'un spécialiste d'Ottawa se disent en colère et attristées après qu'une analyse ADN eut prouvé que leur fille n'a pas été conçue avec le sperme du donneur anonyme qu'elles avaient choisi.

Dans un recours collectif, il est allégué que le Dr Norman Barwin a inséminé ses patientes avec son propre sperme sans leur consentement. Ces allégations n'ont pas été prouvées en cour.

Les deux Torontoises qui font partie des plaignants dans le recours collectif ont toutefois confirmé par une analyse ADN que Norman Barwin n'est pas le père biologique de leur fille de 13 ans, mais elles ignorent d'où vient le sperme qui a été utilisé au moment de l'insémination que ce dernier a pratiquée.

« Je me sens trompée et j'ai l'impression que ma femme a été agressée parce qu'il n'y avait pas de consentement », a dit à CBC la Torontoise dont la conjointe a donné naissance à une fille en 2005. CBC ne donne pas l'identité du couple pour protéger la vie privée de la famille.

Les deux femmes ont d'abord suspecté que quelque chose n'allait pas à cause de la taille de leur fille. À 13 ans, elle mesure 1,70 m alors que la mère et le donneur qui avait été choisi sont plus petits de 5 cm.

Lorsqu'elles ont entendu des reportages sur la clinique de Norman Barwin il y a deux ans, elles ont obtenu un échantillon de sperme de la compagnie qui avait fourni l'échantillon original pour voir s'il correspondait à l'ADN de leur fille. Le résultat a été négatif.

L'analyse ADN de leur seconde fille née en 2008 montre qu'elle a été conçue avec le donneur qu'elles avaient choisi. Cette insémination avait aussi été réalisée par Norman Barwin.

Peter Cronyn, un avocat du cabinet d'Ottawa qui intente la poursuite dit avoir consulté des laboratoires d'analyse génétique et d'ADN pour établir un "cadre" afin que les couples obtiennent des réponses sur la paternité de leurs enfants.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine