Retour

Un défilé de la fierté gaie haut en couleur malgré la pluie

La pluie, même en abondance, n'a rien fait pour éteindre la fierté, à Ottawa. Des milliers de personnes ont participé au traditionnel défilé de la fierté dimanche.

Drapeau arc-en-ciel à la main, de nombreux curieux se sont amassés le long de la rue Bank et de la rue Laurier pour célébrer la diversité. Enfants, parents, grands-parents, ils étaient de tous genres et de tous âges, sourire aux lèvres.

Même si l'ambiance était à la fête, le défilé était teinté par le souvenir de la fusillade d'Orlando. Quarante-neuf personnes, portant chacune le nom d'une victime de la tragédie, ont ouvert la marche.

Une militante transgenre à l'honneur

Les organisateurs du défilé Fierté dans la capitale ont désigné Charlie Lowthian-Rickert comme une des trois vedettes de l'événement.

La jeune transgenre, née garçon, a commencé à s'identifier comme étant une fille dès l'âge de trois ans.

Armée de son parapluie, Charlie était enthousiaste d'être mise à l'avant-scène du défilé. Malgré son très jeune âge, Charlie fait preuve de sagesse et est déjà une activiste des droits des transgenres.

En mai, la fillette a présenté, aux côtés de la ministre de la Justice du Canada, le projet de loi sur les droits des transgenres.

Par ailleurs, plusieurs personnalités politiques ont participé au défilé, dont le maire d'Ottawa, Jim Watson. Ce dernier se réjouit de voir que sa ville et son pays sont aussi ouverts d'esprit.

Ce degré d'inclusion, Ayisha Graiba, une participante au défilé, en est aussi fière, même si elle croit qu'il ne faut pas baisser les bras. « On peut être là et on peut être fiers, on peut marcher dans la rue et tout, mais on n'a toujours pas fini », explique-t-elle.

Voilà une raison de plus, pour bon nombre d'entre eux, de sortir sous la pluie dans les rues de la capitale nationale.

Avec les informations de la journaliste Claudine Richard
br /

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine