Retour

Un délinquant sexuel à la rentrée du collège Nouvelles Frontières de Gatineau

Un délinquant sexuel a été embauché par une firme, qui s'occupe de la direction des opérations de la section collégiale du Collège privé Nouvelles Frontières (NF), à Gatineau, selon ce qu'a appris Radio-Canada. Selon nos sources, Patrick Brunet a été présent dans les locaux du collège lors de la plus récente rentrée scolaire.

Un texte de Jérémie Bergeron

Patrick Brunet a été condamné en 2012 à une peine de 14 mois d'emprisonnement dans la collectivité pour leurre d'enfant. Son nom est également inscrit au registre des délinquants sexuels à vie.

L'homme avait eu des discussions à caractère sexuel avec une adolescente de Lévis, en mars 2011.

Le père de famille avait alors reconnu ses torts et il présenterait de faibles risques de récidive.

Lors de la condamnation, le juge Pierre Rousseau en est venu à la conclusion qu'il était devant un cas d'exception.

Patrick Brunet est à l'emploi depuis quelques mois au Collège Universel, l'entreprise qui dirige maintenant les opérations du secteur collégial du Collège Nouvelles Frontières. L'homme est appelé à travailler sur des dossiers de l'institution gatinoise, confirme une des dirigeantes du Collège Universel, Saloua Zraida. Cette dernière s'occupe également des tâches de directrice des études collégiales au Collège NF.

M. Brunet, lui, a été embauché à titre d'adjoint aux études. Il occupait un poste de directeur adjoint au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu avant son arrestation, en mai 2011. Mais bientôt, Mme Zraida précise qu'il ne devrait plus gérer des dossiers concernant Nouvelles Frontières.

L'homme de 43 ans, s'est présenté à quelques reprises dans les locaux du Collège Nouvelles Frontières, selon des sources. De plus, Mme Zraida affirme que M. Brunet l'a accompagnée lors de la rentrée scolaire du collège de Gatineau.

Le principal intéressé, Patrick Brunet, affirme faire son travail avec intégrité et professionnalisme.

Dans un courriel, il assure se conformer à la lettre « au jugement émis [...] par le passé et il n'y a aucune condition reliée à ce jugement ou autre qui m'interdise d'avoir les fonctions que j'occupe actuellement ».

Le secteur collégial de NF a ses locaux au sein du pavillon Lucien-Breault de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), rue Saint-Jean-Bosco.

La directrice générale non informée

Au moment de son embauche, Saloua Zraida, connaissait le passé criminel de son futur employé, mais estime qu'il avait le meilleur curriculum vitae.

Radio-Canada a confirmé que Mme Zraida a travaillé avec un organisme de réinsertion sociale pour les personnes qui ont casier judiciaire, afin de respecter toutes les limites imposées par la cour.

Elle assure que M. Brunet n'a pas été et ne sera jamais en contact avec des étudiants du Collège NF.

Toutefois, la directrice générale du Collège Nouvelles Frontières, Guylaine Côté, affirme qu'elle n'a pas été mise au courant de l'historique de M. Brunet.

Ce serait, selon des sources, des membres du corps professoral qui lui en ont fait l'annonce, après avoir effectué des recherches sur Internet.

Mme Côté trouve cette situation déplorable et assure qu'elle ne veut pas mettre ses élèves en contact avec un homme qui a un tel passé.

Aujourd'hui, Guylaine Côté rejette la responsabilité de cette affaire, dans une brève entrevue. « M. Brunet n'est pas un employé de la section collégiale du Collège Nouvelles Frontières », souligne-t-elle.

« Si l'un des fournisseurs n'a pas respecté ces normes, nous allons adresser la situation avec celui-ci », conclut Guylaine Côté.

Elle soutient qu'aussitôt mise au fait du passé de Patrick Brunet, des mesures ont été prises.

La patronne de M. Brunet, Saoula Zraida, affirme quant à elle que ce dernier travaille désormais à distance, à partir des bureaux du Collège Universel, qui a pignon sur rue à Montréal.

Avec la collaboration de Guillaume Dumont

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine