Retour

Un documentaire sur le mouvement pour le droit des hommes sème la controverse à Ottawa

Malgré une controverse, un film sur le mouvement pour le droit des hommes a été projeté, dimanche à Ottawa.

The Red Pill, de la cinéaste féministe américaine Cassie Jaye, dérange, à un point qu’un cinéma de la capitale a même décidé de ne pas le présenter. Le cinéma Mayfair avait reçu de nombreuses plaintes, notamment de groupes féministes.

Le film, qui a aussi été bloqué dans certaines régions, dont en Australie, a finalement été présenté à l'hôtel de ville d'Ottawa.

La réalisatrice a recueilli des témoignages de membres de groupes masculinistes selon lesquels certains hommes sont aussi victimes d'oppressions.

Quelques manifestants ont dénoncé sa présentation aux abords de l'hôtel de ville, puisqu’ils jugent le film misogyne et le soupçonnent de faire la part belle aux hommes.

Parmi ceux-ci se trouvait Danik, un manifestant du mouvement étudiant révolutionnaire.

Ce film vient d’un groupe […] qui a un peu une façade de vouloir aider les hommes. Mais au lieu de vraiment porter attention sur le problème des hommes, ils ont tendance d’être une organisation qui blâme les féministes pour ces problèmes-là.

Danik, manifestant

Selon l'Association canadienne pour l'égalité, qui a organisé la présentation du film, il s'agit plutôt d'une œuvre qui apporte un équilibre dans le débat entre les féministes et les défenseurs des droits des hommes.

« Ce film vient porter un point de vue sur des vérités et le tout est pour ouvrir un dialogue », affirme son porte-parole, Jean-Jacques Desgranges.

Selon l'association, le film est déjà présenté dans l'ouest du Canada et tout s'organise pour que les gens de l'est du pays puissent également le voir.

Selon les informations de Godefroy Macaire Chabi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine