Retour

Un élu exhorte le centre d'injection non autorisé d'Ottawa à plier bagage

Le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, demande mardi aux responsables du centre non autorisé d'injection supervisée dans le parc Raphael-Brunet à Ottawa de cesser leurs activités, sans quoi ils seront rappelés à l'ordre.

En entrevue à l'émission Les matins d'ici, l'élu a invité les responsables à collaborer avec la Santé publique d'Ottawa qui ouvre mardi, dans le marché By, un centre temporaire d'injection supervisée, lequel est autorisé. Le centre non autorisé devrait donc laisser place au centre temporaire, selon lui, comme cela était convenu.

« Je ne comprends pas leur approche [aux responsables du centre non autorisé], pour moi ça ressemble à de nouvelles demandes », a souligné Mathieu Fleury.

« En fin de compte, on est tous là pour la même raison : afin de s'assurer qu'il n'y a pas de surdoses et afin de s'assurer d'appuyer les gens qui ont des problèmes de toxicomanie vers une piste de traitement. »

Les responsables du centre non autorisé d'injection supervisée ont confirmé lundi qu'ils n'ont pas l'intention de cesser leurs activités. Ils jugent que leur travail n'est pas terminé.

L'ouverture d'un centre permanent au sein des locaux du Centre de santé communautaire de la Côte-de-Sable doit avoir lieu cet automne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine