Retour

Un élu presse la Ville d'Ottawa d'accélérer l'embauche de paramédicaux

Le conseiller Eli El-Chantiry, du quartier rural West Carleton-March à Ottawa, demande à la Ville de précipiter l'embauche de deux douzaines d'ambulanciers paramédicaux afin de faire face à une pénurie.

L'élu souhaite que la Municipalité commence le processus d'embauche dès le début de l'année, plutôt qu'en juin prochain, comme cela est prévu.

Je ne veux pas attendre que quelqu'un perde la vie à cause de ça [trad. libre].

Eli El-Chantiry, conseiller du quartier West Carleton-March

« La demande existe maintenant [trad. libre] », renchérit de son côté Darryl Wilton, président de l'Association professionnelle des paramédicaux d'Ottawa. « S'il n'y a pas d'ambulances disponibles pour répondre aux appels d'urgence, cela devrait être inquiétant pour la communauté entière [trad. libre] », souligne-t-il.

24 paramédicaux de plus, un nombre suffisant ?

Lundi, le directeur des Services de protection et d'urgence, Anthony Di Monte, confiait que son service fait régulièrement face à des situations où aucune ambulance ne peut répondre à une urgence. De telles situations se présentent tous les jours et parfois même plusieurs fois par jour.

L'Association des ambulanciers paramédicaux, qui qualifie la situation de « crise », croit par ailleurs que le nombre d'embauches prévues pourrait être insuffisant. Vingt-quatre paramédicaux supplémentaires ne permettraient pas de répondre à la demande en 2017, puisque ces chiffres sont basés sur les données de 2015, croit l'association.

Le Service paramédical d'Ottawa travaillera avec des partenaires pour mettre en branle le processus d'embauche à la suite de l'arrivée de nouveaux diplômés qui passeront leur examen de certification du ministère de la Santé au printemps 2017, écrit par courriel le chef du Service paramédical, Peter Kelly.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine