Retour

Un employé fédéral de Gatineau condamné à 30 mois de pénitencier

Un employé du gouvernement fédéral à Gatineau a pris, mardi, le chemin du pénitencier.

Un texte de Pascale-Marie Dufour

Nicholas Morin a choisi de plaider coupable, en matinée au palais de justice de Gatineau, à de nombreuses accusations liées à la possession et au trafic de stupéfiants.

Le fonctionnaire, âgé de 26 ans, a été condamné à 30 mois de pénitencier.

Le trafiquant gagnait 70 000 $ par année comme analyste des données chez Emploi et Développement social Canada.

La filature policière menée pendant une certaine période a permis de constater que l'homme s'absentait régulièrement de son lieu de travail, situé sur la promenade du Portage, en plein jour, pour effectuer des transactions liées à la drogue, dans le Vieux-Hull.

Également, son train de vie était plus flamboyant que ce qu'aurait dû lui permettre son salaire. Nicholas Morin se déplaçait en Audi, était propriétaire d'une maison et louait un condominium de luxe 1200 $ par mois.

Une saisie impressionnante

Lors de l'arrestation du fonctionnaire, le 19 février dernier, les policiers ont découvert chez lui près de 800 comprimés de fentanyl, plus de 22 000 $ canadiens, 900 $ américains, une machine à compter de l'argent, un brouilleur d'ondes et une balance.

La fouille de son automobile a permis aux enquêteurs de mettre la main sur 6000 comprimés de méthamphétamine, près d'un kilo et demi de cocaïne et près de deux kilos d'ecstasy, en plus d'autres drogues en poudre.

Nicholas Morin avait aussi accès à un laboratoire de drogue lui permettant de produire des milliers de comprimés par jour.

Le tribunal, qui s'est rendu à la suggestion commune de la Couronne et de la défense, reconnaît que Nicholas Morin a plaidé coupable à la première occasion, ce qui évite la préparation d'un long procès.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine