Retour

Un emprunt de 9,6 M$ à Val-des-Monts fait polémique

La Municipalité de Val-des-Monts compte emprunter 9,6 millions de dollars pour agrandir et rénover l'hôtel de ville et pour construire une nouvelle caserne de pompiers, la caserne André-Manseau. Certains citoyens s'opposent à cette décision et comptent bien signer le registre qui sera ouvert mardi pour déclencher un référendum à ce sujet.

Un texte de Florence Ngué-No

Le conseil a adopté le règlement d'emprunt le 4 avril dernier. Selon le maire de Val-des-Monts, la rénovation et l'agrandissement de l'hôtel de ville sont nécessaires, car les locaux sont désuets et trop étroits.

« Dans la salle du conseil seulement, nous avons seulement une trentaine de places pour accueillir nos résidents, ce qui ne suffit pas du tout à répondre à la demande », a expliqué Jacques Laurin. « On peut avoir une centaine de résidents qui participent à nos réunions. Ça commence à faire un peu petit. »

La hausse de taxes associée à cet emprunt ne serait pas excessive, selon le maire.

« L'impact sur 25 ans pour une maison de valeur moyenne de 247 000 $ serait de 61 $ par année seulement. Ce n'est pas trop faramineux », a-t-il précisé.

Les résidents partagés

Des résidents de Val-des-Monts, comme Michel Caron, appuient cette décision.

« Moi, je trouve que ça aurait dû être bien avant ça [...] La nouvelle caserne de pompier, ça fait longtemps que c'est dû pour être fait », a réagi M. Caron.

En revanche, d'autres résidents comme Jean-Pierre Valiquette sont fermement opposés à cet emprunt.

« Je trouve que c'est un gros montant. Déjà que le taux de taxation est assez élevé à Val-des-Monts », a-t-il mentionné. « Je crois que ça peut être intéressant d'agrandir l’hôtel de ville et la caserne, mais je trouve que ça manque beaucoup de consultation. »

M. Valiquette pense notamment que la municipalité devrait se concentrer sur d'autres priorités.

« Nous, ce qu'on demande depuis des années, c'est de s'entendre avec la municipalité pour qu'elle fasse l'entretien de nos chemins à même nos taxes », a-t-il poursuivi. « Imaginez si on doit payer une taxe en plus, alors qu'on n'a même pas de service pour nos chemins ».

Un registre municipal sera ouvert mardi de 9 h à 19 h pour les résidents de Val-des-Monts qui désirent s'opposer au règlement d'emprunt. Il faudra un minimum de 500 signatures pour que le projet fasse l'objet d'un référendum, sinon il ira de l'avant.

Le conseil fera le point sur la situation mardi soir, après la clôture du registre.

Plus d'articles

Commentaires