Retour

Un enfant éjecté de sa poussette par une cycliste, la mère appelle à la prudence 

La mère d'un jeune garçon de 13 mois qui a été éjecté de sa poussette à la suite d'une collision avec un vélo, jeudi après-midi à Ottawa, exhorte les cyclistes à circuler sur la chaussée et non sur les trottoirs.

Lyndsay Nelson a raconté qu’elle attendait l’autobus avec ses trois enfants près de l’intersection du chemin Greenbank et du chemin Baseline, dans le quartier Centrepointe. Une cycliste, âgée d'une soixantaine d'années, circulait en direction sud sur le trottoir lorsqu’elle a heurté la poussette.

L’impact a été si violent que Magnus est tombé de sa poussette, frappant sa tête contre le ciment.

« Elle allait extrêmement vite. Beaucoup trop vite pour être à côté d’une femme et de ses enfants », a relaté Mme Nelson.

La cycliste n’aurait pas fait connaître sa présence en activant sa sonnette.

Des soins ont été requis

Après l’accident, deux bons samaritains sont venus en aide au petit. La cycliste, qui a également fait une chute, aurait appelé le 911. Magnus a été transporté au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) puisqu’il souffre d’hémophilie. Son sang ne coagule pas normalement.

On lui a fait passé une scintigraphie du cerveau et il a reçu de multiples injections. Il s'en est sorti avec des ecchymoses sur le corps et des coupures sur le front.

« Mon fils ne méritait pas d’être blessé. Il dormait dans la poussette quand c’est arrivé. Il s’est réveillé en douleur », a témoigné Mme Nelson.

Selon Mme Nelson, la cycliste a refusé le transport à l’hôpital offert par les ambulanciers paramédicaux et elle a quitté la scène. La mère de trois enfants a oublié de prendre en note le nom de la cycliste.

Lorsque sa famille a tenté de remplir un rapport de police le lendemain, on leur a dit que ce n’était pas une offense de nature criminelle.

« [On m’a dit que] si je pouvais retrouver cette femme, on lui donnerait, peut-être, une contravention de 100 $. C’est à peu près comme une tape sur les doigts », a déclaré Mme Nelson.

Elle s’est dite « très déçue » que la police n’ouvre pas une enquête. Le Service de police d’Ottawa n’était pas disponible pour commenter, vendredi.

Interdiction de circuler à vélo sur les trottoirs

En vertu du règlement municipal sur la circulation et le stationnement, les vélos ne sont pas autorisés sur les trottoirs, à moins qu’il n’y ait des panneaux qui le permettent.

Lorsqu’il y a des panneaux pour autoriser cette manœuvre, le règlement stipule que les cyclistes doivent encore donner un « signal sonore » lors du dépassement des piétons.

Mme Nelson veut sensibiliser les cyclistes à utiliser la chaussée de la route, même sur une artère très achalandée.

« J’aimerais simplement que les cyclistes soient conscients de leur environnement et qu’ils ne passent pas sur les trottoirs. Les piétons sont sans défense contre la vitesse d’un vélo », a-t-elle souligné.

Plus d'articles

Commentaires