Retour

Un festival de lanternes volantes suscite des inquiétudes

Des craintes entourant la sécurité des oiseaux ont été soulevées relativement à la tenue du festival The Lights Fest, où des lanternes volantes s'élèveront dans le ciel près d'Ottawa.

Anouk Hoedeman, fondatrice de l’organisme Ailes en sûreté d’Ottawa, qui vise à réduire la mortalité des oiseaux, croit que les lanternes volantes représentent un risque pour ceux-ci.

« Les lanternes, on les allume on les envoie dans le ciel. On ne sait pas où ils vont atterrir. C’est dangereux. C’est un risque que je trouve qu’on ne devrait pas prendre », a-t-elle déclaré en ajoutant qu’à plusieurs endroits dans le monde il y avait eu des problèmes avec des objets similaires.

Le festival de lanternes volantes est un événement ambulant qui se tient à travers le Canada et les États-Unis. La tenue du festival dans la région est prévue le 23 septembre, dans le canton de Beckwith, situé au sud-ouest d’Ottawa.

Les festivaliers allumeront leurs lanternes avec une torche de jardin et les laisseront s’envoler dans le ciel.

Mme Hoedeman a contacté le festival via Facebook et les autorités du canton de Beckwith pour leur faire part de ses craintes. Elle espère sensibiliser les gens afin que ces derniers n’assistent pas à l’événement.

Les lanternes volantes ont été bannies dans de multiples municipalités au Canada, incluant à la Ville d’Ottawa.

Des lanternes sécuritaires

Les organisateurs du festival auraient aimé tenir le festival dans la capitale canadienne, mais en raison de l’interdiction des lanternes volantes dans la Ville, ils ont dû trouver une autre alternative.

Marc Gowland, qui est le porte-parole pour la version canadienne du festival, assure que les lanternes ont été spécialement conçues pour être sécuritaires.

« Elles ont été conçues et spécialement testées pour ne pas voler trop haut et trop loin. Donc, quand elles atterrissent on envoie notre équipe de nettoyages pour ramasser chacune d’entre elles », a-t-il affirmé.

Selon M. Gowland, près de 100 000 lanternes ont été lancées dans le ciel l’an dernier. À sa connaissance, aucun problème n’a été noté. Il dit que les lanternes qui seront envoyées dans le ciel à la noirceur ne seront pas assez hautes pour déranger des oiseaux.

M. Gowland fait également savoir que le festival travaille en étroite collaboration avec la Municipalité et son service d'incendie pour s’assurer qu’il n’y ait pas de risque. Son organisation s’engage à rester pendant trois jours sur le site pour le nettoyage.

Plus d'articles

Commentaires