Retour

Un Gatinois coupable de l'homicide involontaire de son ami d'enfance

Daniel Sempels de Gatineau a plaidé coupable, lundi, de l'homicide involontaire de son ami d'enfance Nicolas Quintal en avril 2012.

La Couronne a présenté sa preuve, notamment la retranscription de l'interrogatoire du prévenu, au cours duquel il avoue avoir frappé le défunt avec une barre de métal, mais sans vouloir le tuer.

La famille de Nicolas Quintal était ébranlée, lundi.

Daniel Sempels a plaidé coupable après la présentation d'une vidéo en cour.

Les deux jeunes hommes étaient, en 2012, intéressés par la même femme. Daniel Sempels a donné rendez-vous à Nicolas pour en parler le soir du drame.

À l'époque, il avait été accusé de meurtre non prémédité. Aujourd'hui il plaide coupable à l'homicide involontaire de Nicolas Quintal.

Une sorte de consolation pour la famille de la victime, son assaillant a enfin avoué.

Rappel des faits

Le corps nu de la Nicolas Quintal, 18 ans, avait été retrouvé le 29 avril 2012 dans un boisé à proximité d'un véhicule abandonné en bordure du chemin Farrell, près de Quyon, en Outaouais.

La police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais avait arrêté le suspect le même jour.

Avec les informations du journaliste Michel-Denis Potvin

Plus d'articles