Retour

Un groupe de l'ONU s'arrête à Ottawa pour se pencher sur le racisme

Une équipe spéciale de l'Organisation des Nations unies (ONU) est au pays cette semaine, à l'invitation du gouvernement fédéral, pour étudier le problème du racisme qui touche les Canadiens d'ascendance africaine.

Le groupe de travail, composé d'experts, passera cinq jours à interviewer les Canadiens sur le racisme dans quatre villes : Ottawa, Toronto, Halifax et Montréal. La délégation rencontrera des représentants du gouvernement et d'organismes divers.

Il s'agit de la première visite au Canada de cette mission chargée de recueillir des faits.

Lundi soir, l'équipe s'est rendue à Ottawa au Centre catholique pour les immigrants pour un panel de discussion.

Ricardo Sunga, président du groupe de travail, estime que l'invitation du gouvernement prouve le désir de collaboration d'Ottawa. Son équipe se penchera notamment sur les meilleures pratiques au pays, mais examinera également les situations où l'on retrouve des conflits raciaux. Elle étudiera notamment le profilage racial et la violence policière.

Il s'agit d'un des enjeux importants aux yeux de Dahabo Ahmed Omer, du groupe Justice for Abdirahman, ce Canado-Somalien mort à Ottawa au lendemain d'une intervention policière qui a fait des vagues. Mme Ahmed Omer, qui a assisté au panel lundi soir, souhaite une meilleure surveillance des services policiers.

De son côté, Lavinia Lathem, de l'organisme African Canadian Legal Clinic (ACLC), estime que la venue du groupe des Nations unies au Canada est un pas dans la bonne direction.

« Nous espérons que cela jettera de la lumière sur certains enjeux qui touchent la communauté noire et que cela permettra au groupe de travail de trouver des solutions [trad. libre] », souligne-t-elle.

La délégation de l'ONU présentera certaines de ses conclusions préliminaires vendredi.

D'après CBC

Plus d'articles