Retour

Un homme blessé par balle lors d’une fête à Gatineau

Un important déploiement policier est toujours en cours à Gatineau à la suite d'une fusillade qui a fait un blessé, dans la nuit de samedi à dimanche.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a été appelé au 34, rue Cartier, vers 2 h 55. Environ 25 personnes étaient à l'intérieur de la résidence pour une fête privée.

À leur arrivée, les policiers ont trouvé un homme de 26 ans gisant au sol avec des blessures à l'abdomen.

Il a été transporté à l'urgence de Hull sous escorte policière. Aucune information n'est disponible concernant son état de santé ni son identité, si ce n'est qu'il a subi une opération et qu'on ne craint plus pour sa vie.

Les autorités tentent de retrouver un suspect, qui a pris la fuite à pied après l'incident. Les policiers indiquent qu'il s'agit d'un homme, potentiellement dangereux et armé, mais ils ne souhaitent pas en dire plus.

« Les enquêteurs vont tenter d'obtenir des informations pertinentes qui nous permettraient d'obtenir possiblement une identité du suspect, si celui-ci est connu des gens qui vont collaborer à notre enquête », précise le porte-parole de la police de Gatineau, le lieutenant Jean-François Beauchamp.

Des moyens imposants

Afin de mener leur investigation à bien, les policiers ont bloqué l'accès à la rue Cartier. Le chemin du pont Alonzo-Wright a été rouvert après avoir été fermé pendant quelques heures.

Des enquêteurs du Bureau d'enquête criminelle, le Service de l'identité judiciaire et un poste de commandement ont été dépêchés sur les lieux.

Une vingtaine de personnes, qui assistaient à la fête, se trouvent à l'intérieur d'un autobus de la Société de transport de l'Outaouais (STO) en attendant d'être interrogées.

Certains ont pu repartir librement, mais un jeune homme a été escorté à l'extérieur du véhicule avec les menottes aux poignets. Le SPVG indique toutefois qu'il s'agit d'un témoin important et non d'un suspect dans cette affaire.

Aucun de ces témoins ne serait lié à des activités criminelles.

Un appartement loué sur Airbnb

Le quartier où l'incident s'est déroulé est un secteur résidentiel avec plusieurs maisons qui donnent sur la rivière Gatineau.

La résidence où la fusillade a eu lieu n'est pas connue des policiers, mais ils confirment qu'elle a été louée spécialement pour l'organisation de la fête.

Cette adresse figure d'ailleurs sur le site Airbnb, une plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers.

Radio-Canada a pu parler au propriétaire de l'endroit, qui se nomme Jocelyn Filiatrault, un homme d'affaires de la région.

Il confirme qu'il a loué un loft, qui est attenant à sa maison, à des jeunes étudiants de Toronto et leurs amis. Ses locataires étaient arrivés vendredi et devaient repartir dimanche.

Cela ne faisait que quelques mois qu'il transigeait avec Airbnb. Pour le moment, il n'a pas l'intention de porter plainte contre le site.

Airbnb a déjà laissé entendre au propriétaire qu'elle lui remboursera tous ses dommages.

Plus d'articles