Retour

Un incendie force l'évacuation d'une soixantaine de résidents à Gatineau

Une trentaine de logements et une soixantaine de résidents ont été évacués lundi matin vers 3 h à cause d'un incendie au 220 et au 222, rue de Morency dans le district du Versant, à Gatineau.

Les pompiers ont reçu l'alerte un peu avant 3 h 14. Une trentaine de personnes ont été évacuée, dans cet immeuble de 15 condos.

Une trentaine d'autres, vivant au 224 et au 226, rue de Morency, ont également été réveillées en pleine nuit et évacuées en raison du danger de propagation des flammes. Ces résidents ont pu retourner dans leur logement en matinée.

Personne n'a été blessé, mais un homme vivant dans le sous-sol du 220, rue de Morency a été transporté à l'hôpital par mesure préventive.

Deux autobus de la Société de transport de l'Outaouais (STO) ont été dépêchés sur les lieux pour héberger temporairement les sinistrés. Dix familles ont été prises en charge pour 72 heures par la Croix-Rouge.

À 8 h 49, le brasier n'était pas tout à fait maîtrisé, selon le chef des opérations au Service de sécurité incendie de Gatineau, Guy Dagenais.

« Ce n'est pas maîtrisé totalement, mais c'est sous contrôle », a précisé Guy Dagenais, en soulignant que certains foyers persistaient dans la toiture à la suite de cet incendie « majeur ».

Le chef des opérations affirme que les flammes ont pris naissance dans un condo, au 4e étage du 220, rue de Morency. Elles se sont rapidement propagées à la toiture, et par conséquent à l'immeuble jumelé, le 222. Le vent et la hauteur du bâtiment, entre autres, ont compliqué la tâche des pompiers.

« L'ampleur de l'incendie, le type de construction et la position de l'incendie dans la toiture et à l'étage supérieur [font que l'extinction des flammes a pris plus de temps] », affirme M. Dagenais.

Une cinquantaine de pompiers et 17 camions ont été nécessaires pour circonscrire les flammes.

Les dommages au 220 et au 222, rue de Morency sont évalués à 1 million de dollars.

Les causes du brasier sont d'origine électrique selon le SSIG.

Des résidents récupèrent quelques effets

En matinée, des sinistrés ont pu aller dans leur logement récupérer certains effets personnels. Luc Daoust, propriétaire de condo au 3e étage, soutient que son logement est une perte totale, pas parce qu'il a été atteint par les flammes, mais en raison de l'eau et de la fumée.

« Il y a de grosses poches d'eau au plafond, le plancher flotte dans l'eau, l'eau coule sur les murs, les armoires », relate le sinistré.

Mais M. Daoust salue le travail des pompiers qui ont peut-être sauvé ses meubles.

M. Daoust a également pu sauver son chien, ses deux chats et son ordinateur. Mais le plus important pour lui, c'est « qu'il n'y a pas eu de blessés ».

« Le matériel, ça se remplace », affirme le propriétaire, heureusement assuré, qui avait emménagé dans son condo il y a seulement quatre mois.

Avec les informations d'Audrey Roy, de Julie-Anne Lapointe et de Jacaudrey Charbonneau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine