Retour

Un inspecteur en sécurité se blesse sur le chantier du train léger

C'est un cas inhabituel avec une allure ironique que même le ministère du Travail décrit comme un événement « à occurrence très rare ». Un inspecteur en santé et sécurité de l'Ontario s'est blessé dans le tunnel du train léger d'Ottawa, alors qu'il menait une enquête sur un enjeu de sécurité.

L'inspecteur s'est blessé une jambe et a dû cesser de travailler pendant quelques semaines, selon ce qu'a appris CBC. Il marchait le long du tunnel lorsqu'il a trébuché dans un trou qui n'était pas visible, puisqu'il y avait de l'eau sur le sol.

En vertu de la Loi sur la protection de la vie privée, le ministère refuse de commenter l'incident. Il note toutefois que leur employé n'est pas dans un état critique et qu'il ne s'est pas cassé la jambe.

Les règlements de construction stipulent qu'un tunnel doit être raisonnablement exempt d'eau si les travailleurs sont présents.

Un employé de Rideau Transit Group, l'entrepreneur responsable des travaux, a indiqué à CBC « qu'il n'est pas surprenant d'entendre que quelqu'un a été blessé » sur le chantier.

Le réseau anglais de Radio-Canada ne nomme pas l'employé, puisqu'il craint des représailles au travail. « Il y a des tonnes de risques de trébuchement et beaucoup d'eau », a-t-il dit.

« Il est impossible de savoir la profondeur des trous d'eau. Les employés essaient d'éviter l'eau en essayant de marcher le long du mur, mais il y a toujours plusieurs débris ».

Plainte sur un manque d'outils de communication

L'inspecteur qui a été blessé le 5 juillet était sur place pour enquêter sur une plainte à environ 200 mètres de l'extrémité est de la gare du Parlement.

Un travailleur a déposé une plainte en prétendant qu'il n'y avait pas assez de matériel de communication fonctionnel dans le tunnel, selon le ministère. Un système de radiotéléphonie est utilisé afin que les travailleurs puissent se parler pour effectuer leur travail quotidien ou pour demander de l'aide en cas d'urgence, car il n'y a pas de réception cellulaire dans le tunnel.

Arrêt forcé des travaux dans une partie du tunnel

Le groupe chargé de construire le système ferroviaire léger d'Ottawa, RTG, a bouché le trou après l'incident, selon le ministère. L'inspecteur n'a émis aucun avis au constructeur à la suite de sa blessure.

Toutefois, le jour même de l'incident, le ministère a ordonné l'arrêt des travaux pendant plus de trois semaines dans une zone du tunnel, parce qu'il y avait de l'eau sur le sol.

Cet ordre a été levé 24 jours plus tard, le 27 juillet.

RTG a refusé les demandes d'entrevues au sujet de la blessure de l'inspecteur.

Blessures récurrentes sur le chantier

Cet incident est le dernier d'une série de problèmes, gros et petits, survenus sur le chantier de la Ligne de la Confédération.

Parmi les récents accidents: une grue qui s'effondre, un trou géant dans la chaussée et l'effondrement d'un mur.

Certains travailleurs ont été transportés à l'hôpital pour soigner des blessures, d'autres ont déclaré à CBC qu'ils étaient inquiets pour leur sécurité.

D'après les informations d'Ashley Burke

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine