Retour

Un militaire étranger blessé lors d’une fusillade au volant à Ottawa

Un militaire britannique en visite à Ottawa pour participer à une compétition de tir a subi des blessures, très tôt jeudi matin, lors d'une fusillade au volant au centre commercial Kanata, selon la police militaire.

Les autorités ont été appelées sur les lieux de l'événement dans un stationnement de la promenade Roland Michener, près du bar Crazy Horse, peu après 2 h jeudi.

L’homme de 28 ans a été atteint par balle à la jambe et a subi des blessures sérieuses, selon la police d’Ottawa. La victime a été transportée à l’hôpital, où son état a été jugé stable en matinée.

Selon la police, le militaire s’est retrouvé malgré lui au mauvais endroit au mauvais moment. Il coopère avec les policiers dans leur enquête.

Un deuxième homme, âgé de 22 ans, a aussi été atteint par balle et souffre de blessures mineures à la suite de la fusillade.

Personne n’a été arrêté pour le moment.

L’Unité des bandes et armes à feu de la police d’Ottawa poursuit son enquête.

Même si le lien avec les gangs de rue semble facile à faire pour certains, l'agent des relations avec les médias du SPO, Marc Soucy, reste prudent.

« Les drive-by, on pense toujours aux films ou à la télé où on voit que c'est des actions de gangs. Ce n'est pas nécessairement ça, il faut laisser les enquêteurs faire leur travail pour déterminer cet aspect »,a-t-il déclaré.

La victime prise dans des tirs croisés

La police militaire, responsable du respect des lois et des règlements au sein de la Force régulière et de la Réserve, affirme aider la police d’Ottawa dans cette enquête.

Le militaire blessé était au bar Crazy Horse juste avant la fusillade, explique le sergent Jeff Williams, de la police militaire à Ottawa. La victime a été prise dans des tirs croisés, précise-t-il.

La victime participait ces jours-ci à une compétition militaire au Polygone de Connaught et centre d’entraînement élémentaire à la baie de Shirley, à l’ouest d’Ottawa.

Des résidents inquiets à Kanata

Selon les statistiques du SPO, les crimes violents sont rares dans le secteur de Kanata. En 2016, aucun meurtre n'y a été enregistré.

La conseillère municipale qui représente le district de Kanata-Nord, Marianne Wilkinson, a reçu des appels de citoyens inquiets à la suite de la fusillade.

Elle souhaite donc organiser une rencontre communautaire avec les résidents du quartier pour établir des initiatives afin de prévenir les crimes violents.

La fusillade survenue jeudi matin est la 48e cette année. 2016 avait été une année record avec 65 fusillades

Avec les informations de Dominique Degré

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine