Retour

Un millier de personnes manifestent à Ottawa contre le décret américain sur l'immigration

Près d'un millier personnes se sont réunies lundi, à midi, devant l'ambassade américaine, à Ottawa, pour dénoncer le décret suspendant l'entrée des ressortissants de sept pays à majorité musulmane, signé vendredi par Donald Trump.

Le décret du président américain permet de bloquer l'accès aux États-Unis aux citoyens de l'Iran, de l'Irak, de la Libye, du Soudan, de la Somalie, de la Syrie et du Yémen, au cours des 90 prochains jours.

« Le décret du président Trump cause un grand tort, divise la population et est discriminatoire », indiquent les organisateurs de la manifestation sur la page Facebook de l'événement.

Ce lundi 30 janvier, à l’extérieur de l’ambassade des États-Unis à Ottawa, nous formerons une chaîne humaine afin de manifester contre ce décret répréhensible et inadmissible, et pour propager un message d’amour et de solidarité envers tous les réfugiés et individus ciblés.

Extrait de la page Facebook de l'événement

Des manifestants déterminés

Le secrétaire général d'Amnesty International Canada, Alex Neve, a tenu a se joindre au cortège pour dénoncer les événements de la semaine dernière qu'il juge très troublants.

« Les droits des réfugiés et des Musulmans sont mis à mal aux États-Unis, c'est important qu'ici, au Canada, nous montrions notre solidarité avec les réfugiés et les musulmans, contre la politique de M. Trump », a affirmé Alex Neve.

Le secrétaire général d'Amnesty International Canada a ajouté que quand un pays comme les États-Unis ferme ses portes aux réfugiés, les conséquences peuvent être désastreuses.

« Les gens peuvent mourir, être emprisonnés, torturés, c'est quelque chose de grave » a souligné M. Neve.

Adam Gilani est étudiant en droit à l'Université d'Ottawa. Il estime qu'il faut dénoncer haut et fort le décret signé par le président Trump la semaine dernière.

« Les politiques de haine, d'injustice et d'exclusion sont inacceptables », a dit M. Gilani. « Il est important de montrer au gouvernement américain et au gouvernement canadien qu'on s'oppose fermement à ce genre de politique. »

Adam Gilani espère que cette mobilisation montrera aux communautés ciblées par le décret de Donald Trump et au réfugiés qu'ils ont le soutien des Canadiens.

Le message que nous voulons diffuser aujourd'hui est que les Canadiens ont à coeur des valeurs d'inclusion et de diversité

Adam Gilani, étudiant en droit à l'Université d'Ottawa

Photos de la manifestation à Ottawa, lundi 30 janvier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine