Retour

Un monument moins haut et plus petit pour les victimes du communisme

Le futur monument aux victimes du communisme, à Ottawa, sera moins imposant que ce qui était initialement proposé. C'est ce que révèle le nouveau concept architectural dévoilé jeudi par la Commission de la capitale nationale (CCN).

Ainsi, l'ouvrage occupera 2061,79 mètres carrés, soit 37 % du site approuvé par la CCN, qui est situé entre la Cour suprême du Canada et l'édifice de Bibliothèque et Archives Canada. Les devis originaux prévoyaient que le monument occupe 60,9 % du terrain.

Le nouveau concept architectural propose également des murs d'une hauteur maximale de 8 m, plutôt que de 14,35 m. Le monument offrira aussi plus d'espaces verts aux visiteurs, puisque 26 arbres seront plantés, soit 15 de plus que ce que prévoyait le concept original.

Dans un communiqué, la CCN explique que les changements apportés à la conception du monument aux victimes du communisme résultent des recommandations de ses propres spécialistes et d'un comité consultatif formés d'architectes et d'urbanistes des quatre coins du pays.

Par ailleurs, dans un vote à neuf contre trois, le conseil d'administration de la CCN a approuvé la décontamination du sol du site choisi. Le vote sur le plan final du monument devrait pour sa part avoir lieu à l'automne.

« Une autre série de raffinements conceptuels est attendue avant que la proposition du concept définitif soit soumise au conseil d'administration de la CCN pour l'approbation fédérale du design », précise l'agence fédérale dans son communiqué.

Pas de changement de site, dit la CCN

En mai, le conseil municipal d'Ottawa a demandé au gouvernement fédéral de trouver un autre emplacement pour le monument aux victimes du communisme. Certains élus fédéraux se sont aussi opposés aux plans de la CCN et de ses partenaires.

Le premier dirigeant de la CCN ne semble néanmoins pas avoir l'intention de plier devant la grogne.

« Les gens qui gèrent le projet de monument n'ont pas demandé un changement de site ou de considérer d'autres sites », a expliqué Mark Kristmanson au cours d'un point de presse. « Notre équipe a fait un exercice juste pour voir et ça peut être possible. Mais, nous avons un site qui a été choisi et recommandé par Patrimoine [canadien] et Travaux publics. »

Avec les informations de CBC et de Mathieu Gohier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine