Un nouveau centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) remplacera le CHSLD Foyer Père Guinard, à Maniwaki. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et la ministre responsable de la région de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, en ont fait l'annonce vendredi matin.

Des voix s'étaient élevées par le passé pour demander un nouveau centre et avaient ressurgi lors des dernières inondations printanières. Les résidents du Foyer Père Guinard avaient alors dû être déplacés, notamment à l'Hôpital de Maniwaki, pour éviter d'être piégés par la montée des eaux.

Ce facteur a été déterminant lorsque le ministre Barrette a dû déterminer quels établissements de santé devaient être reconstruits ou rénovés en priorité.

« Les infrastructures sont désuètes dans bien des cas au Québec. Ici, ce n'est pas tant la désuétude, mais qu'il y a des risques d'inondations et il y a des décisions qui doivent se prendre sur des bases plus exceptionnelles », a-t-il expliqué.

Pour sa part, la ministre Vallée a souligné qu'elle était engagée dans ce dossier depuis des années, soit bien avant l'évacuation du mois de mai.

« Gaétan n’a pas entendu parler de ce dossier-là à partir de mai, il en avait entendu parler bien avant. Mais il y a un travail qui doit se faire, qui se fait parfois en dehors des projecteurs, mais qui est fait quand même », a avancé la ministre responsable de la région de l'Outaouais.

Un nouvel emplacement, hors zone inondable

Le nouveau centre doit être construit sur un terrain à proximité de l'Hôpital de Maniwaki, qui n'est pas dans une zone inondable. Cette proximité des deux établissements de santé leur permettra aussi de partager certains services.

« La buanderie et certainement l'alimentation, il y a des économies d'échelle qui sont là », a souligné M. Barrette, soulignant que des services du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais seront éventuellement offerts dans l'actuel édifice du Foyer Père Guinard.

Les travaux de préparation et de construction pendront au minimum trois ans, selon le ministre. Les travaux de construction ne commenceront qu'au minimum dans un an et demi.

Le futur établissement comportera 100 lits, soit 19 nouvelles places par rapport au Foyer Père Guinard. Québec considère que cela permettra de mieux répondre à la demande projetée dans les prochaines années.

Les coûts prévus du projet sont estimés à 36 millions de dollars.

Les populations autochtones prises en compte

Le CISSS de l'Outaouais projette des aménagements spéciaux pour les populations autochtones dans le nouvel établissement.

« On a une particularité dans la région d’avoir deux communautés autochtones et c’est important qu’on soit sensible à la spécificité de la culture autochtone. On va les consulter pour savoir si des aménagements particuliers doivent être faits », a indiqué Daniel Tardif, président-directeur général adjoint du CISSS de l'Outaouais.

Des résidents impatients

Un comité de familles de résidents avait été formé récemment pour accélérer le processus vers un nouveau CHSLD. Ses membres ont bien réagi à l'annonce de vendredi.

« On a vécu une très mauvaise expérience au printemps, autrement dit le 1er mai, avec le déménagement des personnes âgées qui s'est fait. Mon père a fait partie du déménagement et ça a été très très dur pour les personnes âgées », a rappelé Denis Gendron, membre de la famille d'un ancien résident.

Le groupe espère maintenant que le gouvernement du Québec mettra le patient au coeur du projet.

Avec les informations du journaliste Antoine Trépanier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine