Retour

Un nouveau programme scout trilingue voit le jour à Ottawa

Scouts Canada a accueilli dans ses rangs 64 nouveaux membres de la communauté catholique melkite libanaise lors d'une cérémonie à l'église de Saints-Pierre-et-Paul d'Ottawa, dimanche.

Un texte de Florence Ngué-No

Les jeunes, âgés de 5 à 26 ans, ont prêté serment, avant d'être officiellement accueillis dans la communauté scoute. La particularité du programme est de réunir des jeunes capables de s'exprimer en français, en anglais et en arabe.

Caroline Rassi et son mari, Kelly Rassi, sont d'origine libanaise. Ils ont assisté à la cérémonie à laquelle participaient leurs deux enfants Tarek, 11 ans, et Dalia, 8 ans.

« En tant que mère, j'étais très émue durant la cérémonie », confie Caroline Rassi. « Mes enfants ont vécu un moment important. »

Elle et son mari se sont rencontrés à l'église de Saints-Pierre-et-Paul d'Ottawa, alors qu'ils encadraient un groupe de jeunes.

« Être scout, c'est s'impliquer dans sa communauté et respecter les autres », explique Kelly Rassi. « Être scout, c'est une philosophie de vie. »

Les enfants du couple Rassi, Tarek et Dalia, ont reçu leur écharpe de scout avec beaucoup de fierté.

« Aujourd'hui, on nous a remis nos écharpes, c'est tout un symbole », raconte Tarek, 11 ans. « L'écharpe, c'est ce qui montre qui on est. Je me sens spécial quand je la porte. »

« Pour moi, être scout, c'est très important », renchérit sa petite soeur de 8 ans, Dalia.

Un nouveau programme scout tourné vers le Moyen-Orient

Le fondateur du groupe de Scouts de la paroisse Saints-Pierre-et-Paul d'Ottawa, Joseph El Hajj se réjouit du succès que rencontre son programme.

« Près de 51 jeunes sont déjà inscrits et le programme ne fait que commencer... Ce qui est particulier avec ce projet, c'est qu'on a des enfants qui parlent arabe, anglais et français. On parle donc ces trois langues durant toutes nos activités. »

Pour la cheftaine, Saidé Lammam, le groupe forme une grande famille.

« On aide les enfants à avoir confiance en eux, à être des leaders, à aimer leur pays et à faire une place pour Dieu dans leur vie », explique Saidé Lammam.

La paroisse Saints-Pierre-et-Paul d'Ottawa accueille des familles originaires du Moyen-Orient. Beaucoup d'enfants viennent du Liban, de Jordanie, d'Irak et de Syrie.

Certains enfants ont vécu des moments très difficiles dans leur vie avant d'arriver au Canada. Au Liban, il y a eu la guerre, en Syrie aussi. Ici, on les aide à s'intégrer.

Saidé Lammam, cheftaine pour le groupe de Scouts de la paroisse Saints-Pierre-et-Paul d'Ottawa

Ce programme est une première pour la communauté libanaise d'Ottawa.

Le groupe de scouts va se réunir au moins une fois par semaine pour des activités en plein air et des moments d'échanges et de réflexion.

Raviver la flamme du scoutisme

Des représentants de Scouts Canada ont participé à la cérémonie, dimanche.

« C'est la première fois, au Canada, - en 110 ans, soit depuis que l'on existe - que la communauté catholique melkite s'associe avec les Scouts du Canada pour offrir un programme aux jeunes », a déclaré le directeur général de Scouts Canada, Andrew Price.

Même si le nombre de scouts a légèrement fléchi au cours des dernières années, la responsable des projets jeunesse de Scouts Canada, Caitlyn Piton, assure que l'organisation ne cesse de se développer.

« Nous voulons faire une place aux nouveaux-arrivants », explique Caitlyn Piton. « Nous voulons être pertinents pour les jeunes d'aujourd'hui. Nous avons donc repensé certains programmes pour les rendre plus attractifs. »

Scouts Canada compte plus de 60 000 membres partout au pays. Près de 20 000 bénévoles travaillent auprès de ces jeunes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine