Retour

Un nouveau trio à la tête des Olympiques de Gatineau 

Les Olympiques de Gatineau ont annoncé une réorganisation majeure de leur structure administrative, en partie rendue nécessaire par le départ du directeur général Marcel Patenaude. Le président de l'équipe, Alain Sear, devient directeur des opérations hockey et sera remplacé dans ses anciennes fonctions, par Martin Lacasse, un autre copropriétaire.

Un texte de  Jonathan Jobin

Daniel Gingras, du groupe le Nordik, devient quant à lui gouverneur et représentera la formation au bureau de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ).

« Ce qu'il faut remarquer dans cette nouvelle structure c'est qu'on travaille en équipe. Ce ne sera pas Alain Sear, seul, on a mis en place une structure d'équipe pour épauler le club », a mentionné le nouveau président Martin Lacasse qui ajoute avoir voulu rajeunir la gestion des Olympiques.

Alain Sear est-il prêt à diriger les Olympiques ?

Dès le départ, le nouveau directeur des opérations hockey a répondu à des questions sur ses compétences pour diriger les Olympiques. Sear n'a jamais occupé de poste de direction ni même dirigé une équipe dans la LHJMQ.

Il a toutefois mis l'accent sur l'expérience acquise lors des dernières années dans l'organisation, en occupant notamment le poste de directeur général adjoint pendant quatre saisons auprès de Benoît Groulx.

« J'ai vécu des courses aux séries, j'ai vu les détails que ça prend pour bâtir un club gagnant et amener une équipe à un haut niveau », affirme Alain Sear qui a lui aussi parlé du travail d'équipe nécessaire à la bonne gestion des Olympiques.

« Je veux travailler en équipe comme je le faisais avec Benoît Groulx. Personne peut réussir dans ce domaine-là en était un one-man-show », poursuit le nouveau directeur, qui sera épaulé par l'entraîneur Éric Landry et le recruteur-chef de l'équipe Sylvain Brunelle.

Sear n'a pas caché qu'il aspirait à plus de responsabilités hockey depuis le jour un dans l'organisation. Il voulait toutefois prendre de l'expérience avant d'occuper un poste décisionnel. Souvent critiqué par les partisans lors des dernières années il souhaite qu'on lui donne une chance dans ses nouvelles fonctions.

« Quand on dirige une entreprise, on prend des décisions qui ne plaisent pas à tous. Aujourd'hui c'est un nouveau départ pour moi. Je m'attends à ce qu'on me juge sur l'avenir et je pense que l'équipe est entre bonnes mains », conclut Sear, qui veut rebâtir l'équipe en faisant preuve de patience et en passant par le repêchage.

Il pourra compter sur son entraîneur pour l'appuyer. « On a eu la chance de travailler beaucoup ensemble.

Lorsque je parle avec lui, il connaît tous les joueurs des équipes. Il vient voir tous les matchs et il a un bon oeil pour évaluer les joueurs », dit Éric Landry. « Je ne vois pas Alain comme un DG qui n'a pas d'expérience. »

Les Olympiques représentent l'organisation la plus titrée dans l'histoire de la Ligue avec sept Coupes du Président et une Coupe Memorial. Le camp d'entraîneur de la formation s'ouvrira la semaine prochaine au Centre Robert-Guertin.

Plus d'articles

Commentaires