Un hôtel de six étages verra le jour à Gatineau dans le district du Carrefour-de-l'Hôpital, au 11 Impasse Gare-Talon. Un investissement de 20 millions de dollars.

Les élus gatinois ont autorisé jeudi soir, lors de la réunion du conseil municipal, une modification au règlement d'urbanisme afin de permettre la construction.

Une décision qui n'a pas fait l'unanimité autour de la table du conseil, même si la majorité des conseillers reconnaissent l'apport économique de la venue d'un hôtel de 125 chambres à Gatineau.

C'est plutôt la question du stationnement de 125 places, prévu pour les clients de l'hôtel, qui dérange les élus d'Action Gatineau.

Ce nombre élevé irait à l'encontre du schéma d'aménagement adopté en décembre dernier.

Ces conseillers, comme Richard Bégin, auraient préféré que la moitié de ces espaces de stationnement soient construits sous-terre ou en hauteur, une idée qui a finalement été rejetée.

« J'ai un problème comme je l'ai expliqué avec le fait qu'on mette de l'asphalte partout, puis qu'on contribue au réchauffement de la planète. Ça va complètement à l'encontre de la vision urbanistique que j'ai, qui est exprimée dans le schéma d'aménagement et que plusieurs de mes collègues partagent », explique-t-il.

Le promoteur Jacques Bélanger, aussi propriétaire du complexe récréatif Top Karting, souhaite construire un hôtel de plus de trois étoiles et aimerait lancer les travaux dès septembre.

Il affirme que s'il avait dû construire un stationnement à étages ou sous-terrain, il aurait été obligé de faire grimper le prix de location des chambres afin de financer cette dépense supplémentaire.

M. Bélanger estime que le projet n'aurait pu voir le jour avec cette condition.

« Ça arrive avec un coût par chambre beaucoup trop élevé et un hôtel de cette catégorie là, je ne pourrai pas louer mes chambres 175$ la nuitée. Si c'est mon coût de revient, je suis mieux de fermer mes livres et de m'en aller ailleurs tout simplement », a-t-il indiqué après la réunion du conseil.

Avec les informations de la journaliste Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires