Retour

Un observatoire sur le développement de l'Outaouais

Un observatoire sur le développement de l'Outaouais verra vraisemblablement le jour. L'Université du Québec en Outaouais (UQO) et le Centre de recherche sur le développement territorial ont tenu vendredi une journée de réflexion sur la création de cet organisme, qui aiderait les décideurs publics et la communauté à bien connaître leur population.

L'objectif de cet organisme est de dresser un portrait de la région en récoltant certaines données sur sa population, notamment leur âge, leur langue, leur statut social, leurs revenus et leur origine.

Ces informations, une fois analysées, peuvent permettre de prendre des décisions plus judicieuses. Elle peut par exemple aider à déterminer le meilleur endroit pour construire une école, faire des investissements ou créer des emplois.

L'Observatoire, dont les activités doivent commencer au printemps, bénéficiera du soutien financier de la Ville de Gatineau, qui lui consacrera 100 000 $ par année pendant cinq ans. Pour la même période de temps, les MRC de l'Outaouais doivent pour leur part y investir 60 000 $ par année et Centraide Outaouais injectera 5000 $ par année.

Utile au développement économique

À la Ville de Gatineau, la conseillère Sylvie Goneau affirme que l'observatoire pourrait répondre aux questions démographiques, ce qui aidera ultimement aux stratégies de développement de la région.

Pour moi, c'est important que l'observatoire ait un oeil sur les données qui pourraient favoriser le développement économique.

Sylvie Goneau, conseillère à la Ville de Gatineau

D'autres régions de la province se sont dotées d'un observatoire similaire, comme l'Estrie, l'Abitibi Témiscamingue et le Grand Montréal. Selon le directeur du département des sciences sociales de l'UQO, Martin Robitaille, un tel observatoire ne servira pas seulement aux élus, mais aussi aux décideurs dans des organismes publics.

« Ça devient pour eux des outils extrêmement intéressants à partir du moment où ça vient aider la décision », a expliqué M. Robitaille.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine