Retour

Un officier de l'Armée canadienne accusé d’agression sexuelle

Les Forces armées canadiennes ont annoncé mardi qu'un de leurs officiers était accusé d'agression sexuelle. Les faits seraient survenus en 1999, lorsque l'accusé étudiait au Collège militaire royal du Canada à Kingston.

Les enquêteurs des Forces armées canadiennes ont annoncé mardi qu’un lieutenant-colonel devra répondre à un chef d'accusation d’agression sexuelle, un crime en vertu du Code criminel punissable aux termes de la Loi sur la défense nationale.

L’agression aurait eu lieu à l’automne 1999. L’accusé fréquentait alors le Collège militaire royal du Canada tandis que la plaignante était une civile habitant Kingston.

Dans un communiqué, les Forces armées ont affirmé qu’elles prenaient ces allégations très au sérieux.

« Peu importe le moment où une agression se serait produite, la Police militaire des Forces canadiennes cherche activement à faire la lumière sur tous les faits allégués », a déclaré le lieutenant-colonel Francis Bolduc, du Service national des enquêtes des Forces canadiennes.

Les Forces armées canadiennes n’ont pour l’instant pas divulgué plus de détails concernant à l’affaire ou l’officier impliqué.

Plus d'articles

Commentaires