Un homme de 60 ans est mort samedi durant le festival Rockfest, à Montebello, en Outaouais.

Hugh Hart, de Brockville en Ontario, a été retrouvé inanimé près de l'entrée du site sur la rue Notre-Dame, à 11 h samedi matin. Selon Francis Brisebois de la Coop des Paramédics de l'Outaouais, un agent de sécurité a trouvé le festivalier inconscient.

Les ambulanciers ont tenté de réanimer le campeur, en procédant notamment à un massage cardiaque, mais en vain. M. Hart a été conduit à l'hôpital où son décès a été constaté plus tard dans la journée.

Les autorités tentent de déterminer la cause de la mort, mais la thèse criminelle serait écartée. L'homme était un festivalier et il campait sur le site du Rockfest.

La SQ affirme qu'elle est en communication avec les organisateurs du festival et qu'il ne semble pas y avoir d'élément criminel dans cette affaire. Elle ne procédera donc pas à une enquête.

Une enquête du coroner aura toutefois lieu afin de déterminer les circonstances de son décès. Une autopsie sera pratiquée dans les prochains jours.

Pour leur part, les organisateurs du festival ont refusé de commenter l'incident. La responsable des communications, Caroline Bergevin, explique ce refus par le fait que le décès ne soit pas survenu sur le site du Festival.

Les organisateurs du Rockfest n'ont pas été en mesure de préciser combien de personnes étaient déployées sur le site pour assurer la sécurité des festivaliers qui pourraient avoir des problèmes de santé sur le site. Puisque, selon Mme Bergevin, cette équipe est très occupée sur le terrain.

Près d'une centaine d'interventions des ambulanciers

Par ailleurs, les ambulanciers paramédicaux de l'Outaouais sont intervenus à près d'une centaine de reprises au cours des deux premiers jours du Rockfest. La majorité des interventions sur le site ont été pour des intoxications, selon les autorités.

Les ambulanciers ont augmenté leur présence sur les lieux en ajoutant deux véhicules de plus de jour et de soir dans le secteur et ils ont installé une tente pour le triage.

Des travailleurs de rue de l'Outaouais et de Montréal circulent également dans la foule pour faire de la prévention, entre autres, en matière de consommation de drogues. Les ambulanciers paramédicaux et les travailleurs de rue se sont approvisionnés en trousses de naloxone pour intervenir en cas de surdoses de Fentanyl.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine