Retour

Un organisateur de festival déplore une politique de transport au parc Lansdowne

Le coordonnateur d'un festival à but non lucratif estime que le parc Lansdowne ne pourra pas se développer à son plein potentiel tant que les organisateurs d'événements importants seront forcés de payer pour l'ajout de services d'autobus.

Simon Huang, coordonnateur de projet pour l'Asian Fest d'Ottawa, estime que le marché de nuit tenu sur le site l'été dernier a attiré 30 000 personnes. Les participants à son événement sont venus goûter à la cuisine et à la culture asiatiques, et ils étaient plus nombreux que ce qui était attendu.

Il y a deux semaines, lorsqu'il a rencontré des représentants municipaux pour la tenue d'un second marché de nuit cet été, M. Huang raconte avoir appris devoir payer des frais supplémentaires. En raison de l'importance de son événement, l'organisation doit débourser 6000 $ par jour pour l'ajout d'autobus d'OC Transpo pour desservir le site.

« Nous avons été pris au dépourvu », a-t-il confié à CBC, mardi, lors d'une entrevue téléphonique.

Il précise que le budget de l'événement est de 65 000 $. L'organisation a donc dû réduire ses dépenses allouées aux divertissements, annulant ainsi les prestations d'un groupe de tambours japonais et d'une troupe de danse chinoise. Les organisateurs ont aussi laissé tomber le terrain de jeux pour enfants.

Comme les artistes ne performeront pas gratuitement, il y aura une réduction importante des spectacles et des programmes éducatifs cette année, précise Simon Huang.

Une entente conclue entre OC Transpo et OSEG

OC Transpo précise que ces règles font partie d'une entente conclue avec le groupe Ottawa Sports and Entertainment (OSEG), qui gère le parc Lansdowne, avant la réouverture du site en 2014.

« C'est une récupération des coûts », explique Pat Scrimgeour, directeur général adjoint chez OC Transpo. Ces dépenses incluent les coûts d'exploitation et d'entretien des autobus, les frais pour le carburant et le salaire du personnel, précise-t-il.

Cette mesure vise aussi à encourager les participants à de tels événements à laisser leur voiture à la maison, en facilitant l'accès aux transports en commun, ce qui fonctionne bien, ajoute le directeur général adjoint d'OC Transpo.

L'entente avec l'OSEG pour le service de transport au parc Lansdowne est différente de celles conclues avec le Bluesfest et celle que la Ville a tenté de conclure avec les Sénateurs d'Ottawa, précise M. Scrimgeour.

La tenue de tout événement attirant plus de 5000 personnes au parc Lansdowne entraîne le paiement de frais supplémentaires pour le transport. « Mais nous sommes toujours heureux de travailler avec les organisateurs pour trouver un terrain d'entente [traduction libre] », souligne M. Scimgeour.

Il ajoute que s'il est possible de travailler avec les organisateurs et OSEG pour réduire les coûts, OC Transpo pourra revoir les tarifs demandés.

Une perte pour le parc Lansdowne

Simon Huang souligne comme le marché de nuit de l'Asian Fest est gratuit et les participants ne reçoivent pas de billets. Les usagers du transport en commun devraient donc payer leur passage, contrairement à ce qui se fait lors d'événements où des billets sont distribués.

Selon lui, il s'agit d'une perte importante pour le parc Lansdowne.

Le coordonnateur de l'Asian Fest ajoute que l'événement restera toujours gratuit, mais il songe à changer de site l'an prochain ou encore à l'annuler.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine