Retour

Un organisme de l'Outaouais veut créer un pont entre les générations

Les Grands Frères Grandes Sœurs de l'Outaouais (GFGSO) ont lancé, lundi, un nouveau programme pour briser l'isolement des personnes âgées tout en offrant du mentorat à des jeunes du primaire.

La première étape du programme appelé « Entre Générations » consiste en un jumelage entre une personne âgée de 60 ans et plus et un jeune adulte bénévole, qui participent ensemble à des activités sociales chaque semaine.

Les personnes âgées pourront ensuite prendre part à des activités auprès des plus jeunes avec des élèves de première et deuxième années du primaire, en compagnie des bénévoles.

« Dans le contexte du vieillissement de la population, la participation des aînés à la vie collective représente un rendez-vous incontournable auquel tous les acteurs sociaux sont conviés », indique le président des GFGSO, Marc Philip Lapperière. 

Citant plusieurs études, l'organisme estime que ces échanges intergénérationnels augmentent les émotions positives et l'estime de soi.

Ginette Pominville, la première bénévole du programme et ancienne directrice générale des GFGSO, abonde dans le même sens. 

« On connaît souvent des gens qui sont seuls, ne reçoivent pas beaucoup de visite, mais qui ont tellement contribué et restent dans l'ombre. Ce programme-là va leur permettre d'être dans la lumière, redonner à la communauté », explique-t-elle.

L'organisme espère recruter de 8 à 10 aînés cette année dans le cadre de son projet pilote . Il s'agit d'un départ modeste qui permettra à l'organisme d'assurer un encadrement convenable des participants.

Avec les informations de Mathieu Gohier

Plus d'articles

Commentaires