Retour

Un organisme national réclame le bilinguisme officiel à la Ville d'Ottawa

Dialogue Canada, un organisme national voué au rapprochement des Canadiens de toutes les régions, langues et cultures, lance une campagne pour convaincre la Ville d'Ottawa de réclamer un statut de capitale officiellement bilingue avant les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

Cette campagne vise particulièrement les communautés anglophones et allophones du pays.

Selon la présidente de Dialogue Canada, Treva Cousineau, les Canadiens de partout au pays doivent faire pression sur le maire d'Ottawa.

Jim Watson est d'avis que ce statut de bilinguisme officiel pour la Ville n'est pas nécessaire.

Tréva Cousineau invite les gens à signer la pétition en ligne ou à envoyer une lettre au maire Watson.

L'un des trois coprésidents de la campagne, Gilles Ménard, un économiste international à la retraite, soutient que la politique actuelle de la Ville d'Ottawa est un bon début.

Mais il rappelle que son statut est précaire et peut être modifié par un vote du conseil municipal.

« Lors de la dernière campagne électorale, 6 candidats à la mairie ont déjà proposé d'abolir [cette politique] », ajoute-t-il.

Appui de l'archevêque d'Ottawa

L'archevêque d'Ottawa, Terrence Predengast, appuie la campagne de Dialogue Canada.

« La Ville d'Ottawa doit permettre à tous les Canadiens de se sentir chez eux », a-t-il dit. Or selon lui, les Francophones à Ottawa ont peur de s'afficher.

La directrice adjointe de l'École élémentaire Gisèle-Lalonde, Najat Ganou, ajoute qu'en devenant officiellement bilingue, la Ville d'Ottawa va s'ouvrir sur le monde.

Avec les informations du journaliste Gilles Taillon

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?