Retour

Un oriole perdu quitte l'Ontario pour la Colombie-Britannique... en avion

Un oriole de Bullock qui s'est retrouvé dans l'est de l'Ontario en 2015 revient, par avion, en Colombie-Britannique.

Le petit oiseau de l'Ouest a capté l'intérêt national lorsqu'il est arrivé à Packenham, en Ontario, en décembre 2015, probablement après avoir été poussé hors de sa trajectoire de migration.

Des ornithologues avaient alors afflué dans la région afin de profiter de la rare occasion d'observer la présence un exemplaire de cette espèce.

En janvier 2016, Ray Holland, un passionné d'oiseaux, a retrouvé la petite femelle au bord de la mort sous un arbre. Il l'a alors confiée au centre Wild Bird Care d'Ottawa.

L'oiseau était faible, souffrait de déshydratation et d'hypothermie, et avait perdu un ongle à une patte en raison d'une engelure. Quelques mois plus tard, une fois l’oiseau complètement remis, des démarches ont été entreprises pour le ramener à la maison, mais son retour a dû être repoussé parce qu'il avait commencé à muer.

Selon le centre qui a pris soin de lui, l'oiseau doit rentrer à Vancouver à bord d'un avion d'Air Canada en partance d’Ottawa.

L'oriole de Bullock peut être observé dans le sud de la Colombie-Britannique et de l'Alberta, mais il se retrouve principalement aux États-Unis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine