Retour

Un Ottavien raconte ses moments d'angoisse à Mexico

Les émotions restent vives à Mexico au lendemain d'un important séisme de magnitude 7,1. Le professeur Patrice Corriveau de l'Université d'Ottawa, qui habite actuellement dans la capitale mexicaine, a rendu compte de l'ambiance qui y règne, mercredi matin, en entrevue à l'émission Les matins d'ici.

Bien qu'il ait été bien préparé à réagir correctement en cas de tremblement de terre, l'universitaire admet avoir vécu des moments d'angoisse à la suite du puissant séisme. « La pratique, c'est autre chose que la théorie », lance-t-il.

« Je dois avouer que de voir les gens paniquer, de voir des milliers de personnes dans la rue, ça donne un choc », explique le criminologue, qui a tout de suite pensé à sa famille, qui vit aussi sur place.

Alors que des écoles sont fermées et que le bilan des morts s'alourdit d'heure en heure, l'ambiance reste lourde à Mexico, souligne-t-il. La vie n'est pas sur le point de reprendre son cours normal et les résidents doivent composer avec la peur des répliques sismiques.

M. Corriveau craint notamment pour les infrastructures qui ont été fragilisées par le séisme.

Au moins 217 personnes ont été tuées dans le tremblement de terre. Les recherches se poursuivent.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine