Retour

Un parc sur le toit de la nouvelle centrale d'Hydro Ottawa aux îles de la Chaudière

La nouvelle centrale que construit présentement Hydro Ottawa sur les îles de la Chaudière permettra non seulement d'alimenter en électricité 20 000 résidences, mais elle servira également d'attrait touristique important.

La construction d'un sentier sécuritaire sur le toit de la nouvelle centrale hydraulique souterraine permettra aux citoyens et aux touristes d'observer le paysage.

Grâce à des plateformes d'observation, le site des chutes de la Chaudière sera ouvert au public pour la première fois en plus de 100 ans.

Cela ne s'était plus vu depuis que les papetières ont commencé à utiliser le site pour leur production.

« C'est un projet qui est vraiment important pour nous et pour la Commission de la capitale nationale », soutient Bryce Conrad, président et chef de la direction d'Hydro Ottawa. « C'est important pour la fête du 150e anniversaire de la Confédération. »

Une partie du site, littéralement sur le toit de l'un des édifices du complexe, sera aménagée comme un parc.

Les piétons et les cyclistes pourront emprunter un nouveau pont traversant la conduite d'amenée.

À pleine capacité

Les 29 Mégawatts produits par la future centrale, combleront amplement les besoins des quelques 10 000 résidents qui devraient habiter dans les condos construits par Windmill sur les îles.

Avec cette nouvelle centrale, qui en remplacera deux autres plus petites, Hydro Ottawa aura désormais cinq centrales électriques sur les îles de la Chaudière.

Selon la direction d'Hydro Ottawa, cette nouvelle centrale permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 115 000 tonnes métriques de CO2 par année.

Le site est déjà en construction. Les travaux seront terminés en 2017, à temps pour les festivités du150e anniversaire du Canada.

Le projet est évalué à plus de 150 millions de dollars.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires