Retour

Un policier de Gatineau coupable de conduite avec facultés affaiblies

Le lieutenant Christian Cousineau du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a plaidé coupable, vendredi, à une accusation sommaire d'avoir conduit un véhicule avec les capacités affaiblies par l'alcool.

En réponse à l'accusation, la Cour du Québec lui a imposé une amende de 1200 $ et a suspendu sur-le-champ son permis de conduire pour un an.

« L'article 119 de la Loi sur la police prévoit que tout policier reconnu coupable d'un acte criminel par procédure sommaire doit faire l'objet d'une sanction disciplinaire de destitution, à moins qu'il ne démontre que des circonstances particulières justifient une autre sanction », peut-on lire dans le communiqué transmis par le SPVG. « Ainsi, bien qu'il n'était pas en service au moment des faits, M. Cousineau devra se soumettre à une audition disciplinaire à la suite de laquelle le comité de discipline devra recommander la sanction appropriée. »

Cette audition disciplinaire devrait avoir lieu dans les prochaines semaines, selon le SPVG.

Rappel des faits

Les faits reprochés à Christian Cousineau remontent 4 décembre 2016. Des policiers du SPVG avaient alors répondu à un appel d'urgence signalant la présence d'un homme endormi au volant d'un véhicule sur le boulevard Maloney Ouest.

Ce sont les collègues de M. Cousineau qui l'ont arrêté et conduit au poste de la Sûreté du Québec (SQ) pour lui faire passer des tests.

Le policier avait été libéré sous promesse de comparaître et est depuis affecté à des tâches administratives. Son permis de conduire avait été suspendu pour 90 jours et son véhicule avait été remorqué et remisé.

Plus d'articles