Retour

Un policier gazouille les excès de vitesse des automobilistes

Un policier d'Ottawa se sert des réseaux sociaux pour mettre en lumière les excès de vitesse des automobilistes, au lendemain d'un accident qui a fait deux morts dans la région.

L'agent Phil Kane a fait sa patrouille dimanche matin à l'intersection du chemin Baseline et de l'avenue Fisher. C'est à cet endroit que deux hommes dans la vingtaine ont perdu la vie, samedi après-midi.

À au moins deux reprises, il a intercepté un automobiliste à environ 100 km/h, alors que la limite de vitesse se situe à 60 km/h. Cela s'est déroulé alors que les conditions routières n'étaient pas idéales, puisqu'il pleuvait.

L'agent Kane, qui est assez actif sur Twitter, a publié sur le réseau social des photos de son radar détectant les comportements fautifs, dans le but de sensibiliser les automobilistes.

« Tous les véhicules ont un speedo metre qui dit la vitesse. Mais il y a des gens qui parlent aux autres personnes dans le véhicule, d'autres qui textent ou autre chose. Il faut que les personnes soient prudentes », a-t-il rappelé.

Les automobilistes imprudents dans le secteur, selon des citoyens

Tous les voisins rencontrés par Radio-Canada dimanche étaient heureux de la présence du policier, particulièrement après l'accident de samedi. Pour l'instant, les causes exactes de l'accident restent inconnues, mais ceux qui ont vu la carcasse du véhicule craignent que la conduite à haute vitesse soit en cause.

Régulièrement, Brent Dyllon voit des automobilistes se faire prendre pour excès de vitesse sur le chemin Baseline à Ottawa. « Les voitures descendent la colline, on peut les entendre et vroum, elles passent à haute vitesse », a-t-il dit.

« Comme tout le monde je me suis demandé comment se faisait que la voiture avait atterri de l'autre coté de la route. Mais ça fait réfléchir », a pour sa part indiqué un résident du coin, Emmanuel Salmon.

Plus d'articles

Commentaires