Retour

Un premier Noël pour les familles syriennes des écoles du CECCE

Près de 250 personnes se sont réunies samedi soir, au Collège catholique Samuel-Genest pour célébrer Noël avec des familles qui sont arrivés de Syrie il y a un an.

Depuis l'année dernière, le Conseil des écoles catholiques du centre-est a acceuilli une cinquantaine de familles de réfugiés syriens.

Rita Hariz est arrivé à Ottawa en février 2016 avec sa mère, Lodi Nasrallah, son père, Wael Hariz ainsi que ses deux frères, Georges et Kamal.

Ils se considèrent tous chanceux de pouvoir être réuni autour d'une même table pour fêter Noël cette année.

« Ce n'est pas toujours facile de changer de pays et je suis chanceuse d'être au Canada, un pays où règnent la paix et l'entraide », affirme la jeune adolescente.

Cette année, le personnel enseignant célèbre Noël avec eux et les enfants ont de quoi célébrer, alors qu'ils apprécient particulièrement leur pays d'acceuil.

C'est comme plus beau, plus sécuritaire et plus plaisant!

George Hariz, jeune réfugié syrien

Le souper de Noël permet aux participants de faire une réflexion sur les douze derniers mois, qui ont été enrichissants pour tous, selon le directeur des communications du CECCE, Anouar Nemry.

« Leur résilience est incroyable. Ça nous ouvre les yeux. On apprend beaucoup et nos élèves ici apprennent beaucoup aussi », dit-il.

Avec les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires