Retour

Un présumé djihadiste gatinois veut être remis en liberté

L'avocat d'un présumé sympathisant du groupe armé État islamique (EI), présentement en cour au Palais de justice de Gatineau, veut convaincre le juge de remettre son client en liberté.

Me Jacques Belley compte aussi demander aux proches de l'accusé de déposer une caution.

Ismael Habib, 28 ans, est accusé de harcèlement criminel de menaces de mort et d'emploi d'un document contrefait. Selon Me Belley, Ismael Habib aurait voulu quitter le pays pour rejoindre les rangs du Groupe armé État islamique.

Un enquêteur viendra témoigner, plus tard aujourd'hui en cour. La couronne croit avoir deux heures de preuves à présenter.

L'objectif de ce témoignage, selon Me Belley, est de « vérifier le fondement des ces accusations-là ».

Cour suspendue

Dans l'attente des proches de l'accusé, la cour est suspendue.

La couronne pourrait demander un interdit de publication.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine