À Casselman dans l'Est ontarien, un projet de résidence luxueuse pour personnes âgées va permettre la création d'une trentaine d'emplois, soit 22 postes à temps plein et huit à temps partiel.

Un texte de Denis Babin

Une fois complétée, la maison de retraite Aquatria, qui s'adresse à une clientèle autonome menant une vie active, aura nécessité un investissement frisant les 20 M $.

« On le fait pour les gens de notre communauté. […] Il y a bien des gens de Casselman qui vont chercher ces services-là ailleurs », raconte le développeur du projet, Sylvain Charlebois.

Près de la moitié des 80 unités locatives en construction, soit 30, ont déjà trouvé preneurs.

« Nous avons fait une étude de marché qui a confirmé qu'il y avait un besoin pour 130 unités. […] Nous avons décidé de le faire en deux phases. La première phase aura 80 unités et la deuxième, 50 d'ici quelques années », ajoute Sylvain Charlebois.

« Une nouvelle ère pour Casselman »

Selon le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine, c'est une nouvelle ère qui s'ouvre pour les investissements privés dans le secteur résidentiel de la municipalité.

« La beauté de ce projet-là donne confiance aux investisseurs qui voudraient venir chez nous de plus en plus. Et dans les prochains mois, il y a plusieurs projets qui vont être annoncés », s'enthousiasme le maire.

Conrad Lamadeleine fait notamment référence à un important projet immobilier déjà en cours au nord-ouest du village.

« On parle de 600 maisons. Cette année, on parle peut-être d'une quarantaine de maisons. Peut-être la même chose l'année prochaine », renchérit le maire de Casselman.

La résidence Aquatria, qui est le fruit d'une collaboration de onze promoteurs locaux, doit ouvrir officiellement ses portes en décembre prochain.

Plus d'articles