Retour

Un projet de 10 M$ pour assurer l'avenir du Collège d'Alfred

S'il n'en tient qu'au consultant Brock Dickinson, l'avenir du Collège d'Alfred, dans l'Est ontarien, est intimement lié au projet du Centre d'innovation et de transformation agroalimentaire (CITA) de Prescott et Russell.

Un texte de Denis Babin

« Sans cette pièce du casse-tête, la viabilité du campus est loin d'être garantie à long terme », a lancé le consultant aux maires des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), ce matin.

Cet avis est partagé par le président du Comité de développement économique du Campus d'Alfred, Benoît Lachaîne.

Selon l'agriculteur, un projet comme le CITA est nécessaire pour sceller l'avenir de l'établissement dans la région.

« Si on travaille sur ce projet-là, c'est pour garder le campus à Alfred », explique-t-il.

Augmenter le nombre d'étudiants

Cette année, La Cité, qui est responsable des programmes et de la formation au Collège d'Alfred depuis le mois de mars, doit accueillir tout près de 130 étudiants.

Or, pour assurer la viabilité du campus, on estime que le nombre d'inscriptions devrait plutôt se situer entre 250 et 300.

« Mais on a besoin davantage de programmes. On a besoin d'élargir notre champ et on croit que l'agroalimentaire, c'est l'avenir », a indiqué Réjean Thibault, le directeur de La Cité des affaires, l'unité entrepreneuriale de La Cité.

On veut notamment s'inspirer du Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) de La Pocatière.

Un projet évalué à 10 millions de dollars

Il en coûterait environ une dizaine de millions de dollars sur cinq ans pour mettre sur pied le Centre d'innovation et de transformation agroalimentaire de Prescott et Russell.

Environ 5 millions de dollars proviendraient des gouvernements provincial et fédéral, 1,2 million du secteur privé et, finalement, 3,2 millions en revenus générés par les activités du CITA.

« C'est évident qu'il va falloir travailler là-dessus collectivement pour en faire une réussite », a indiqué le président maire de Casselman, Conrad Lamadeleine.

Une résolution appuyant le projet sera bientôt soumise aux maires de la région.

Plus d'articles

Commentaires