Retour

Un projet de construction de 200 maisons à Aylmer fait réagir

Le projet résidentiel Parc de l'Harmonie soulève la colère de certains résidents du district de Lucerne, à Gatineau. Ces derniers demandent au conseil municipal d'imposer un moratoire sur les travaux, en attendant d'obtenir des réponses à leurs interrogations.

Selon les opposants au projet, à terme, environ 200 nouvelles maisons seraient construites dans un secteur bordé de zones humides. Ce secteur est situé près de l'intersection des chemins Pink et Perry.

Les opposants déplorent aussi ce qu'ils qualifient d'un « manque de place » faite au transport en commun par les promoteurs du Parc de l'Harmonie.

Stefan Haag, le porte-parole d'un regroupement d'une centaine de citoyens, craint que le projet ne soit pas bien fait.

De son côté, le maire de Gatineau reconnaît que le projet résidentiel détonne quand on l'évalue selon les normes actuelles.

Maxime Pedneaud-Jobin rappelle toutefois que certaines décisions liées au développement du secteur remontent à 1988.

« Il y a des conséquences assez importantes à dire qu'on ne développe pas là », explique le maire. « Avec les principes d'aujourd'hui, je pense qu'on est d'accord qu'en dehors d'un périmètre urbain, un projet comme celui-là n'a pas sa place. »

Une rencontre entre les citoyens et un représentant de la Ville de Gatineau est prévue le 6 septembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine