Retour

Un résident d’Ottawa tente de faire passer sa voiture aux douanes sans la déclarer

Un homme, âgé de 45 ans, est passé aux douanes canadiennes après une journée passée à New York à magasiner. Il a déclaré des marchandises d'une valeur de 300 $, omettant de déclarer l'achat d'une nouvelle voiture aux États-Unis, selon un communiqué de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), diffusé mardi.

L'homme avait assuré aux agents qu'il avait emprunté la voiture à un ami.

Un agent des services frontaliers, qui avait remarqué que la voiture était immatriculée aux États-Unis, a mené un examen plus précis des avoirs du Canadien.

Au moment de la fouille, des courriels et des documents ont été trouvés dans son téléphone et dans sa voiture indiquant qu'il avait acheté sa voiture par Internet. L’homme a alors admis qu’il venait tout juste d’acheter la voiture. Les agents ont saisi sa voiture et lui ont enlevé sa carte NEXUS.

La valeur en douane de la voiture a été fixée à 12 084 $. L'homme a dû aussi s'acquitter d'une pénalité de 6646 $, en plus de 700 $ en droits et en taxes et des frais de 295 $ exigés par le Registraire des véhicules importés (RVI).

Sa voiture lui a été remise une fois qu'il eut payé les montants exigés.

L'honnêteté est plus gagnante

La chef des opérations au point d’entrée de Prescott, Leanne Sullivan, recommande aux Canadiens qui reviennent des États-Unis après avoir fait des achats « de faire preuve d’honnêteté et de franchise avec l’agent des services frontaliers ».

« Si vous ne savez pas quoi déclarer exactement, n’hésitez pas à le demander à un agent de l’ASFC à un poste frontalier », a-t-elle conclu.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine