Retour

Un scénario final pour le redécoupage scolaire de Francojeunesse

Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) a finalement délimité une zone de fréquentation scolaire pour la nouvelle école du 175, rue Beech à Ottawa. Cette nouvelle école servira à désengorger les écoles Francojeunesse et Charlotte-Lemieux, toutes deux dans une situation de surpopulation.

Le territoire délimité pour cette nouvelle école exclut désormais les citoyens du quartier Glebe. La zone de fréquentation de la nouvelle école est maintenant délimitée par la Bank et l'avenue Bronson à l'est.

Les parents recevront un courriel mercredi et seront invités à partager leurs préoccupations avec le CEPEO. Une décision définitive sera prise après une consultation avec les parents le 20 décembre.

Une clause de droit acquis permettra aussi aux parents avec des enfants à l'école Francojeunesse de rester à l'école de leur choix, à condition de fournir le transport de leur enfant.

Des parents frustrés

Certains parents sont frustrés des changements à venir dans la zone de fréquentation de l'école.

Un de ces parents, Luc Pellerin, voit des lacunes dans le processus de consultation.

Il y a plein de parents qui n’ont aucune espèce idée […] qui vont avoir une méchante surprise que [les enfants] n’iront pas à l’école qu’ils pensaient aller.

Luc Pellerin, père de famille

« C’est du monde qui ont acheté des maisons dans ces quartiers en pensant qu’ils allaient aller dans une des meilleures écoles francophones d’Ottawa », explique le père de famille.

Une école en location

La présidente du CEPEO, Linda Savard, précise que ce territoire pour la fréquentation de la nouvelle école pourrait devenir permanent.

Pour l'instant, le conseil louera les locaux de l'école vacante du 175, rue Beech. « Malheureusement, c’est une école qui ne nous appartient pas, et le conseil des écoles catholiques anglophones ne veut pas la vendre », précise Mme Savard.

D’autres sites sont à l’étude dans le secteur et des pourparlers sont en cours, précise-t-elle. Elle ajoute que la future école est là pour de bon.

Avec les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards