Retour

Un syndicat opposé à la création d’un collège des ambulanciers en Ontario

L'Ontario n'a pas besoin d'un collège des ambulanciers pour régir la profession, selon le Syndicat canadien de la fonction publique qui représente des milliers d'intervenants d'urgence alors que la Ontario Paramedics Association fait des demandes en ce sens à la province.

« Les patients de l'Ontario sont actuellement protégés par un triple contrôle sur les professionnels des services de secours. Contrairement à l'opinion avancée par un groupe dissident qui inclut des directeurs parmi ses membres, la majorité des ambulanciers sont opposés à un collège règlementant », expliquent le président du SCFP de l'Ontario, Fred Hahn et le président du comité des ambulanciers du syndicat, Jeff Van Pelt, dans une déclaration écrite.

Le SCFP représente plus de 6 000 ambulanciers. Fred Hahn et Jeff Van Pelt affirment que beaucoup de leurs membres sont « opposés à la création d'un collège de régulation et à la bureaucratie supplémentaire qui viendrait avec ».

Des ambulanciers non règlementés

Rob Theriault, un ancien ambulancier et ancien président de l'Ontario Paramedics Association, explique qu'en ce moment, des ambulanciers travaillent avec un modèle de délégation, c'est-à-dire que pour effectuer certains gestes médicaux, ils reçoivent les permissions de l'une des deux entités de réglementation de la province : la branche des services de santé d'urgence du ministère de la Santé et des Soins de longue durée et 8 programmes hospitaliers, qui sont financés par la province et qui doivent donc lui rendre des comptes.

Il fait cependant remarquer qu'il y a des ambulanciers privés qui travaillent dans d'autres domaines, comme dans le cadre d'événements ou comme service de transport et qu'ils ne sont pas du tout règlementés.

Créer un collège protègerait le titre d'ambulanciers, comme c'est le cas pour les médecins et les ingénieurs, selon lui.

Le SCFP craint que ne s'ajoute « une autre couche de bureaucratie, de contrôle par un nouveau régime de règlementation (et que le collège) permette à d'autres qui ne travaillent pas comme ambulanciers de faire partie du collège ».

Rob Theriault dit que la Ontario Paramedics Association a demandé la permission de la province de créer le collège et qu'il y a eu des discussions là-dessus pendant trois ans. Il dit espérer que le ministre de la Santé, Eric Hoskins prendra une décision bientôt.

D'autres provinces ont déjà créé des collèges d'ambulanciers, comme l'Alberta, la Saskatchewan, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.

Plus d'articles

Commentaires