Retour

Un usage précoce de cannabis augmente les risques de décrochage scolaire

Une étude du Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) met les adolescents en garde contre un usage précoce de cannabis. Le CCLT établit un lien entre l'usage de cannabis à un très jeune âge et un résultat faible (diminué) à un test du quotient intellectuel (QI).

« La population en général qui consomme du cannabis en subit certains effets », soutient Catherine Paradis, analyste principale en recherches et politiques au CCLT. « Les jeunes sont toutefois particulièrement vulnérables à ces effets. »

Le cannabis entraîne, non seulement, une baisse du rendement scolaire, mais il augmente le risque de décrochage chez les adolescents.

« Il n'y a aucun bénéfice pour les jeunes de consommer de la marijuana. Les effets négatifs sont très présents », a expliqué, en appui, Nancy Langdon de Santé publique d'Ottawa.

Chez les consommateurs réguliers, c'est-à-dire ceux qui en consomment tous les jours sur une longue fréquence, le cannabis nuit aux fonctions cognitives et pose un risque d'accident de la route, selon le centre.

Les effets sur les consommateurs occasionnels ne sont pas encore connus.

Légalisation de la marijuana

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies invite le gouvernement fédéral à prévoir une hausse importante de financement en sensibilisation, en prévention et en traitement, parallèlement à son engagement de légaliser la consommation de cannabis.

Le Centre veut obtenir le mandat de mener des consultations publiques à la grandeur du pays, avant que tout changement législatif soit apporté par le gouvernement.

D'ici là, le CCLT invite les parents à garder l'oeil ouvert. Ils sont les plus aptes à influencer positivement leurs enfants. « L'enseignante à l'école n'est pas toujours la meilleure personne pour aller rejoindre les jeunes à ce sujet-là », rappelle Mme Langdon.

Le Centre suggère aux parents de diminuer leur propre consommation de marijuana en plus d'encourager la diminution de celle de leurs adolescents.

On rappelle que le taux de THC dans les produits du cannabis est aujourd'hui quatre fois plus fort qu'il y a 10 ou 20 ans.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité