Retour

Un véhicule volé à Hawkesbury retrouvé, un suspect qui court toujours

On en sait un peu plus jeudi sur les événements qui ont mené au vol d'un fourgon appartenant à un sous-traitant de Postes Canada, le 25 janvier dernier à Hawkesbury.

Un texte de Denis Babin

Ce matin-là, vers 9 h 15, le détachement de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) à Hawkesbury reçoit un premier appel en lien avec un vol de véhicule dans un secteur résidentiel.

Deux minutes plus tard, un deuxième appel est fait au centre de répartition de la PPO. Cette fois-ci, on rapporte qu’un individu vient de menacer avec un couteau une femme qui sortait de son véhicule dans un stationnement du centre-ville. Le suspect tente de prendre la fuite avec la voiture de celle-ci, en vain.

Puis, à 9 h 32, le vol d’un fourgon blanc Sprinter de marque Mercedes-Benz, qui appartient à un sous-traitant de Postes Canada, est signalé au coin des rues Stanley et Regent.

Tous les policiers du détachement de Hawkesbury sont maintenant sur un pied d'alerte.

Un gobelet de café mène à l'identification du suspect

La découverte d’un gobelet de café jetable, sur les lieux de la tentative de vol ratée de voiture au centre-ville, mène la PPO à une station d’essence.

En jetant un coup d’œil à des images captées vers 8 h 30 ce matin-là, par une caméra de surveillance du commerce, les enquêteurs aperçoivent un individu, vêtu d’un manteau de cuir et d’un chandail à capuchon rouge, qui tente de voler deux véhicules, toujours sans succès, à une cinquantaine de secondes d'intervalle.

En regardant la scène capturée par la caméra plus attentivement, les policiers réussissent à identifier le suspect. Il s’agit d’Hysen Redenica, un homme de 32 ans originaire de Whitby dans la région de Toronto.

De petite taille, ce dernier a des yeux bleus et des cheveux bruns tirant vers le blond, en plus d'arborer une barbe de quelques jours. Cette description correspond en tout point aux signalements fournis par différents témoins plus tôt en matinée.

Rapidement, un lien est établi entre tous les événements. « Nous avons fait 1+1 », confie le sergent-détective Jocelyn Sauvé.

Le jour précédent, des agents de la PPO avaient brièvement interrogé l'individu après que sa présence dans les environs du village de L’Orignal eut soulevé certaines inquiétudes.

Les policiers, qui n’avaient aucune raison de le retenir plus longtemps, l’ont déposé à Hawkesbury. Hysen Redenica n’avait aucun antécédent judiciaire. Il n’était sur l’écran radar de personne.

Aujourd’hui, l’homme fait l’objet d’un mandat d’arrestation.

« Il n’y a rien qui ne semble justifier sa présence dans le secteur. Il n’a pas de proches, ni d’amis ici », indique le sergent-détective.

Véhicule retrouvé par la SQ

Le samedi 27 janvier à l’aurore, le fourgon blanc, volé 48 heures plus tôt à Hawkesbury, est finalement retrouvé 85 kilomètres plus loin sur une propriété privée située à Saint-Hippolyte dans les Laurentides.

« Les colis [à l’intérieur du fourgon] ne semblent pas avoir été touchés », ajoute l’enquêteur.

La Sûreté du Québec se met aux trousses de l’individu, mais perd ses traces en bordure d’une route après les avoir suivies sur quelques kilomètres. Le suspect réussit encore à se volatiliser.

Finalement, ce jeudi, les enquêteurs de la PPO ont reçu un appel de leurs collègues québécois. Un homme correspondant à la description du suspect a été aperçu dans le secteur de Saint-Sauveur.

Celui-ci serait à l’origine d’incidents similaires à ceux survenus à Hawkesbury.

« Notre priorité, c’est de retrouver l’individu le plus vite possible afin d’éviter que d’autres incidents du genre ne se reproduisent », conclut M. Sauvé.

Plus d'articles